NOUVELLES
20/01/2016 09:07 EST | Actualisé 20/01/2016 09:07 EST

Un condamné exécuté au Texas, malgré la mobilisation en sa faveur

ASSOCIATED PRESS
This undated photo provided by the Texas Department of Criminal Justice shows condemned Texas inmate Richard Masterson. Masterson doesn’t deny being at a Houston apartment where a female impersonator was asphyxiated while he and the victim were having sex but insists the death 15 years ago was an accident. On Wednesday, Jan. 20, 2016, Masterson is set for execution for the slaying of Darin Shane Honeycutt. (Texas Department of Criminal Justice via AP)

L'Etat américain du Texas a exécuté mercredi un condamné à mort, malgré un recours de la dernière chance introduit par ses avocats convaincus de son innocence et un soutien apporté par le pape François.

Richard Masterson, 43 ans, a reçu une injection létale et est décédé à 18H53, a annoncé à l'AFP un porte-parole de l'administration pénitentiaire locale.

Il avait été reconnu coupable d'avoir étranglé Darin Honeycutt, un travesti, en 2001 à Houston, dans le sud du pays. 

Niant ce meurtre, M. Masterson affirmait que la victime était décédée d'un arrêt cardiaque au cours d'une relation sexuelle consentie. 

Selon lui, M. Honeycutt lui avait demandé de lui serrer le cou pour lui causer une asphyxie érotique, une pratique consistant à priver d'oxygène le cerveau d'un partenaire pour décupler son orgasme. 

L'avocat de M. Masterson avait saisi en ultime recours la Cour suprême des Etats-Unis, affirmant que l'autopsie de M. Honeycutt était entachée de graves irrégularités et que d'anciens aveux du condamné, toxicomane et plongé dans une dépression suicidaire en raison de son incarcération, n'étaient pas valables. 

"J'ai saisi la Cour suprême aux motifs que premièrement M. Masterson est innocent, deuxièmement l'Etat (du Texas) a effacé des preuves de l'innocence de M. Masterson et troisièmement les précédents avocats de M. Masterson, par incompétence, n'ont pas relevé les preuves de son innocence", avait déclaré à l'AFP Gregory Gardner, l'avocat du condamné. 

Le pape François, grand opposant de la peine de mort, suit de près le sort de Richard Masterson, avait indiqué lundi dans une conférence de presse le cardinal autrichien Christoph Schönborn. 

Les Etats-Unis ont exécuté 28 personnes en 2015, le chiffre le plus bas depuis 1991, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC). Le Texas est l'Etat américain qui exécute le plus.