NOUVELLES
20/01/2016 02:59 EST | Actualisé 20/01/2017 00:12 EST

Thaïlande: six ans de prison pour lèse-majesté sur Facebook

Un Thaïlandais a été condamné mercredi à six ans de prison pour des commentaires jugés lèse-majesté sur Facebook, dernière victime d'une législation draconienne.

Piya Julkittiphan, 46 ans, s'est fait rattraper par de vieux "posts" datant de 2013, que le tribunal a considérés comme porteurs d'un message "irrespectueux" envers la monarchie.

Le tribunal civil de Bangkok ayant prononcé la peine n'a pas donné de précisions sur les faits reprochés à l'homme, comme souvent dans les procès de lèse-majesté.

Selon l'ONG I-Law, qui recense les procès, Piya était en détention depuis son arrestation le 11 décembre 2014.

La Thaïlande possède une des lois de lèse-majesté les plus sévères au monde. Et dans un contexte de grande inquiétude autour de la santé du roi de 88 ans, hospitalisé depuis des mois, la loi est utilisée à tout-va par la junte arrivée au pouvoir après un coup d'Etat en mai 2014.

Début décembre, un homme a été inculpé pour avoir manqué de respect au chien du roi sur Facebook, et est depuis en prison, dans l'attente de son procès.

En août, un homme a été condamné à 30 ans de prison et une mère de deux jeunes enfants à 28 ans pour des messages diffusés sur les réseaux sociaux.

bur-jta-dth/pt

FACEBOOK