NOUVELLES
20/01/2016 07:22 EST | Actualisé 20/01/2017 00:12 EST

La Bourse de Milan dévisse de plus de 5%, les valeurs bancaires en fort recul

La Bourse de Milan dévissait mercredi après-midi de plus de 5%, avec la poursuite de l'effondrement des valeurs bancaires, sur fond d'inquiétudes autour des créances douteuses détenues par les établissements financiers italiens.

A 16H00 GMT, l'indice phare FTSE Mib perdait 5,25%, à 17.890 points. La plus mauvaise performance était réalisée par la banque BMPS (Monte dei Paschi di Siena) qui a dévissé de 18,058% à 0,534 euro, à 14H30 GMT, entraînant une nouvelle fois la suspension de sa cotation.

Depuis le 29 décembre, son titre a perdu plus de la moitié de sa valeur. Et la capitalisation boursière de la banque s'élève maintenant à moins de deux milliards d'euros, alors même qu'elle a effectué en juin une augmentation de capital de trois milliards d'euros.

Comme depuis le début de la semaine, d'autres valeurs bancaires étaient aussi en forte baisse. Parmi elles, Banca Carige (-15,22%, à 0,66 euros), Banco Popolare (-10,42%, à 8,73 euros), Unicredit (-7,22%, à 3,728 euros), Intesa Sanpaolo (-6,84%, à 2,506 euros) et UBI Banca (-6,47%, à 4,508 euros). Plusieurs titres ont été à un moment donné suspendus.

Une forte fébrilité règne actuellement autour du système bancaire italien: les investisseurs s'inquiètent d'un retard dans la consolidation de ce secteur très éclaté et de l'importance des créances douteuses, qui dépassent les 200 milliards d'euros, un chiffre record depuis 20 ans.

Autre valeur en forte baisse mercredi: la société italienne d'exploration et d'ingénierie pétrolière Saipem (-9,96%, à 5,65 euros), qui doit réaliser prochainement une augmentation de capital.

cco/fcc/cel