NOUVELLES
20/01/2016 09:00 EST | Actualisé 20/01/2017 00:12 EST

Jeune homme tué par un policier dans un tramway: le jury commence à délibérer

TORONTO — Le jury a débuté ses délibérations, mercredi, au procès du policier de Toronto accusé d'avoir abattu un jeune homme dans un wagon de tramway vide — un événement qui avait provoqué des manifestations contre la police dans la métropole il y a deux ans et demi.

L'agent James Forcillo a plaidé non coupable à des accusations de meurtre non prémédité et de tentative de meurtre pour la mort de Sammy Yatim, alors âgé de 18 ans.

Le juge qui préside le procès, Edward Then, a conclu ses directives finales aux jurés en leur disant de garder un esprit ouvert pour en arriver à un verdict juste.

Il leur a rappelé qu'il n'était pas suffisant pour eux de croire que le policier est possiblement ou probablement coupable. Il a ajouté que la Couronne devait prouver hors de tout doute raisonnable que M. Forcillo est coupable des crimes dont il a été accusé.

Les procureurs de la Couronne plaident que les actions de James Forcillo n'étaient pas nécessaires, pas plus que raisonnables, alors que l'avocat de la défense prétend que ses gestes étaient justifiés et ont été faits dans un contexte d'autodéfense.

Le fondement de la cause de la Couronne se trouve dans des enregistrements vidéo et audio captés par plusieurs caméras de surveillance, des téléphones cellulaires et les ondes radio de la police la nuit de la confrontation mortelle entre James Forcillo et Sammy Yatim.

Le jury s'est fait expliquer lors du procès qu'un soir de juillet 2013, Sammy Yatim avait pris de l'ecstasy avant de monter dans un tramway où il a sorti un petit couteau, créant la panique chez les passagers qui ont rapidement quitté le wagon. Personne n'a été blessé. 

Le chauffeur du tramway a témoigné que le jeune homme avait ensuite discuté avec lui pendant un certain temps, avait demandé un téléphone cellulaire pour appeler son père et lui avait dit qu'il pensait que des gens voulaient le tuer. Les vidéos montrent que le comportement du jeune homme change quand il entend les sirènes des voitures de police s'approcher.

Des enregistrements audio et vidéo déposés au procès montrent l’agent Forcillo qui arrive sur les lieux. Il crie plusieurs fois à Sammy Yatim de laisser tomber le couteau et, après une confrontation de 50 secondes, tire neuf balles sur le jeune homme.

M. Forcillo a déclaré au jury qu'il croyait que l'homme allait quitter précipitamment le wagon pour lancer une attaque lorsqu'il l'a vu brandir son couteau vers lui.

Le jury a aussi entendu que lorsque Sammy Yatim a reculé de quelques pas jusqu'à l'endroit en haut des marches du tramway, M. Forcillo — qui l'avait averti de ne pas faire un autre pas — a tiré neuf balles vers lui en deux salves. Le jeune homme s'est immédiatement effondré.