NOUVELLES
20/01/2016 03:36 EST | Actualisé 20/01/2017 00:12 EST

France: enquête après la mort d'une enfant étouffée par le jouet d'un oeuf surprise

La justice française a ouvert une enquête après le décès d'une fillette de 3 ans et demi qui avait avalé une partie d'un petit jouet contenu dans un oeuf Kinder Surprise, a-t-on appris mercredi.

La procureure de Saint-Gaudens (sud-ouest) Cécile Dauprade a annoncé dans un communiqué l'ouverture d'une enquête "pour recherches des causes de la mort" de l'enfant, décédée dans la nuit de samedi à dimanche dans un hôpital de Toulouse.

Une autopsie pratiquée mardi a conclu "à un décès suite à une asphyxie mécanique", selon le communiqué.

L'enfant avait été admise à l'hôpital après l'ingestion d'une petite roue du jouet à roulette découvert dans un oeuf en chocolat, selon les gendarmes. "La petite roue était désolidarisée du jouet en lui-même", selon le récit de la mère citée par le parquet.

"Le grand-père de l'enfant, très vite sur les lieux, réussissait à extraire l'objet" mais "l'enfant, dans un état comateux, (...) décédait au cours de la nuit" à l'hôpital, ajoute le communiqué.

La société italienne Ferrero, qui distribue l'oeuf surprise en chocolat, n'était "pour le moment" "pas en mesure de confirmer ou d'infirmer l'implication de sa marque Kinder" dans le drame, a-t-elle indiqué dans un communiqué publié mardi soir.

La société indiquait n'avoir eu "aucun contact ni avec les autorités ni avec la famille". "Ferrero communiquera tout élément nouveau qui sera porté à sa connaissance", ajoutait le communiqué.

L'oeuf en chocolat Kinder Surprise est un succès commercial depuis son lancement il y a quarante ans. Il contient une capsule en plastique contenant les pièces de très petits jouets à assembler.

Ferrero les distribue en précisant qu'ils ne sont pas destinés aux enfants de moins de trois ans en raison de la présence de petits éléments et recommande la supervision d'un adulte.

chv/er/cam/nou/ros