NOUVELLES
20/01/2016 08:50 EST | Actualisé 20/01/2016 08:50 EST

Ford SYNC 3: repartir à zéro pour faciliter la vie des conducteurs

EcoloAuto.com

Les sondages l'ont prouvé, le système multimédia MyFord Touch du manufacturier américain n'a pas connu le succès escompté. En fait, selon plusieurs indices de satisfaction, il constituait le principal point d'insatisfaction chez les acheteurs de Ford.

Un défi de taille, donc, pour Katy Allanson, ingénieure en ergonomie et spécialisée en facteur humain (human factor). Concrètement, elle analyse et corrige la relation entre l'homme et la machine, en redéfinissant les méthodes pour créer cette relation.

LIRE AUSSI:

» Ford dévoile la nouvelle Fusion 2017 à Détroit

Dans le cas de SYNC 3 par exemple, son équipe et elle ont dû revoir tout le fonctionnement du système. « Nous savions que c'était un point d'insatisfaction. Nous avons donc simplement décidé de tout reprendre à zéro », a expliqué l'ingénieure, rencontrée dans le cadre du Salon de l'Auto de Montréal.

Évidemment, les poussées technologiques des dernières années ont aussi contribué à l'amélioration générale du système et à l'augmentation de ses capacités. Pour Katy Allanson cependant, c'est la façon de parler à ce système qui est importante.

« Quand je regarde ce que l'on peut faire pour l'améliorer, je prends souvent mon père en exemple. Sans être totalement novice, il n'aime pas les choses trop complexes et je m'assure qu'il puisse manipuler notre système sans problème », explique la responsable.

Pour SYNC 3, les fonctionnalités ont été révisées, mais c'est l'interaction qui est la plus importante. « Tout doit être soigneusement étudié. »

Certaines personnes préfèrent encore les boutons traditionnels, par exemple, alors que d'autres aiment mieux les méthodes plus proches de leur téléphone intelligent. Le défi, c'est de conserver les acquis tout en intégrant de nouvelles fonctions », explique-t-elle.

Le meilleur exemple de cette double intégration: le zoom sur la carte de navigation. Certains préféreront les boutons plus ou moins clairement indiqués, alors que d'autres utiliseront le glissement des doigts, comme sur un iPhone par exemple.

Le nouvel écran de SYNC 3 permet ce type d'usage, au lieu de l'écran traditionnel qui exigeait d'appuyer virtuellement des boutons.

« La base, c'est de simplifier le design, de diminuer le nombre de boutons et de s'assurer que les commandes sont intuitives. Moins les gens ont besoin de regarder leur écran, plus ils gardent les yeux sur la route. »

C'est aussi dans cette optique que Katy Allanson et son équipe ont intégré Apple CarPlay et Android Auto au système, permettant de transformer l'écran en téléphone intelligent.

De plus, les menus ont été simplifiés, les boutons agrandis et les commandes vocales améliorées dans toutes les langues. « Sync3 est conçu pour être facile d'usage pour tout le monde, souligne Mme Allanson.»

Et le futur?

Pour l'ingénieure, le défi du futur c'est de faciliter encore plus la communication personne-machine. « Nous avons encore beaucoup à faire en matière de reconnaissance vocale, par exemple. Nos systèmes doivent apprendre à reconnaître nos commandes facilement, sans que nous ayons besoin de connaître leur langage. »

Quant à la reconnaissance par geste, comme sur la BMW série 7, Katy Allanson y croit, mais avec une certaine réticence. « Simple et efficace, c'est la clé. On verra ce que cette reconnaissance gestuelle peut faire dans ce domaine. Pour moi personnellement, la voix est encore la meilleure solution », a-t-elle conclu.

SOURCE: EcoloAuto.com

VOIR AUSSI: