NOUVELLES
19/01/2016 02:15 EST | Actualisé 19/01/2017 05:12 EST

Stephen Hawking croit que la nouvelle science menace l'humanité

Dave J Hogan via Getty Images
LONDON, ENGLAND - MARCH 30: (SUN NEWSPAPER OUT. MANDATORY CREDIT PHOTO BY DAVE J. HOGAN GETTY IMAGES REQUIRED) Stephen Hawking attends 'Interstellar Live' at Royal Albert Hall on March 30, 2015 in London, England. (Photo by Dave J Hogan/Getty Images)

LONDRES — Le célèbre physicien britannique Stephen Hawking croit que les nouvelles technologies multiplieront probablement «les risques que ça tourne mal» pour l'humanité.

Quand on lui demande comment le monde prendra fin — «naturellement» ou si l'homme y sera pour quelque chose — M. Hawking répond que, de plus en plus, les menaces à l'humanité découlent des progrès de la science et de la technologie. Celles-ci incluent une guerre nucléaire, un réchauffement climatique catastrophique et les virus modifiés génétiquement, a-t-il dit.

M. Hawking a fait ces commentaires lors de l'enregistrement d'une émission sur les ondes de la BBC. Ses propos seront diffusés le 26 janvier et le 2 février.

Le professeur de l'Université Cambridge croit qu'un désastre sur Terre — une «quasi certitude» d'ici 1000 ou 10 000 ans — n'entraînera pas la disparition de l'humanité puisque, à ce moment, les humains se seront propagés dans l'espace.

Toutefois, prévient-il, une colonie spatiale autonome n'aura pas été établie avant au moins un siècle, et il faudra donc être très prudents pendant cette période. Le public a accueilli ses propos en riant.

M. Hawking a dit qu'il est impossible de stopper ou de renverser les progrès. Il importe donc de reconnaître et de maîtriser les dangers qui les accompagnent, a-t-il lancé.

Voir aussi: