POLITIQUE
19/01/2016 04:27 EST | Actualisé 19/01/2016 04:34 EST

Mise en demeure : PKP fait de «l'intimidation juridique», dit Fournier

PC

QUÉBEC – Pierre Karl Péladeau s’est prêté à de «l’intimidation juridique» en envoyant une mise en demeure à la CAQ, estime le leader parlementaire du gouvernement Couillard.

«Quand une richissime personne considère que la façon de mener la démocratie, les débats publics démocratiques, c’est d’envoyer des mises en demeure, je crois qu’on est dans le domaine de l’intimidation juridique», a lancé Jean-Marc Fournier à la sortie du premier conseil des ministres de l’année, mardi.

La semaine dernière, le chef du Parti québécois a fait parvenir une mise en demeure au chef caquiste François Legault et à son député Benoit Charette. Les deux caquistes avaient affirmé que la volonté présumée de Pierre Karl Péladeau de faire un don au futur Institut de recherche sur l’indépendance serait contraire à la loi électorale.

François Legault et Benoit Charette n’ont pas retiré leurs propos au terme de l’échéancier

Jean-Marc Fournier estime lui aussi que ce financement contreviendrait à la loi électorale. «L’historique autour de cet institut-là, c’est une idée de monsieur Péladeau, chef du Parti québécois, rappelle le leader parlement du gouvernement Couillard. C’est l’institut qu’il veut se donner pour les fins de son parti, il l’a déjà dit.»

«Ça ne me semble pas coller à la lettre ni à l’esprit de nos lois électorales, ajoute Jean-Marc Fournier. Ça me semble assez évident qu’il ne peut pas faire ça. À moins qu’il nous dise encore une fois dans ce cas-là, comme dans bien d’autres cas : ‘il y a une loi pour Pierre Karl Péladeau, puis une loi pour les autres’.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le saviez-vous? 16 faits insolites sur la politique provinciale Voyez les images