NOUVELLES
19/01/2016 01:44 EST | Actualisé 19/01/2016 01:46 EST

Espionnage: un Chinois pourrait être extradé du Canada vers les États-Unis

ASSOCIATED PRESS
Two of the newest fighter aircraft the F22 Raptor during the Joint Service Open Hose Air Show at Andrews Air Force Base in Maryland on Sunday May 17, 2009.(AP Photo/Jose Luis Magana)

Un Chinois est sous le coup d'une extradition vers les Etats-Unis depuis le Canada pour avoir facilité le piratage de documents sur des matériels de défense, selon l'édition mardi du quotidien Globe and Mail.

Su Bin, présenté comme un ingénieur en aéronautique, a été arrêté en juin 2014 à la demande de la justice américaine peu après son arrivée à Vancouver comme résident au Canada.

Il est accusé, selon le journal, d'avoir facilité le piratage de boîtes de courrier électronique d'ingénieurs aéronautiques américains au profit de deux officiers de l'armée chinoise.

Ces deux militaires auraient piraté de nombreux fichiers techniques sur les avions militaires américains, l'avion de combat multirôle en développement F35 de Lockheed Martin, le chasseur F22 Raptor ou l'avion de transport C17.

La demande d'extradition américaine, avec les accusations portées contre Su Bin, ne permettent pas d'établir si les deux officiers chinois ont piraté ces fichiers pour le compte du gouvernement chinois ou pour leur enrichissement personnel, selon le quotidien.

La plupart des courriels piratés ont été envoyés entre 2009 et 2012 et, toujours selon la même source, M. Su aurait indiqué à ses deux contacts qu'il était difficile de soutirer beaucoup d'argent avec les documents ou qu'une société aéronautique chinoise, non identifiée, était "trop avare".

Les deux militaires chinois ont été identifiés par la justice à partir de l'interception de courriels échangés via les serveurs de sociétés de messageries américaines. Dans ces courriels figurent leur identité, leur rang dans l'armée et leur photo, selon le Globe.

La justice canadienne, qui a prononcé l'extradition de Su Bin en septembre, devrait se prononcer dans le courant de l'année sur l'appel déposé par cet homme détenu à Vancouver.

Voir aussi: