POLITIQUE
19/01/2016 09:36 EST | Actualisé 19/01/2016 09:37 EST

Épreuve des faits : 20 $ de plus par semaine pour créer 100 000 emplois?

Radio-Canada.ca

Dans une publicité à la radio, le Conseil du patronat du Québec affirme que si chaque Québécois dépensait 20 $ de plus par semaine en produits et services d'ici, cela créerait jusqu'à 100 000 emplois par année. Est-ce possible?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : non, disent les experts consultés.

Pour arriver à ce chiffre, le Conseil du patronat calcule que les 8 263 600 Québécois, sans égard à leur âge ni à leur revenu disponible, dépenseraient 20 $ de plus par semaine. Sur un an, soit 52 semaines, cela donnerait 8,5 milliards de dollars, ce qui ferait croître l'économie du Québec de 2,4 %.

Selon le Conseil du patronat, une telle croissance créerait 96 000 emplois, qui ont été arrondis à 100 000 dans la publicité.

Selon les experts consultés, ce chiffre est juste en théorie, mais irréaliste dans la pratique.

D'abord, il serait difficile à court ou moyen terme d'augmenter la production pour répondre à cette nouvelle demande.

Ensuite, sur les 8,2 millions de Québécois, il y a 1,4 million de personnes de plus de 65 ans et 1,3 million qui ont moins de 15 ans, soit 2,7 millions de personnes n'ayant pas nécessairement les moyens de dépenser 80 $ de plus par mois.

Ça ne tient pas compte, non plus, de la réalité économique des ménages québécois. Dans le cas d'une famille de quatre, 20 $ par personne, cela veut dire 320 $ par mois... Elle devrait sans doute réduire des dépenses ailleurs.

Enfin, il faut considérer les intrants étrangers, c'est les pièces, les matériaux et la machinerie nécessaires pour fabriquer les produits ou pour offrir certains services. C'est donc de l'argent qui ne resterait pas au Québec et qui réduirait d'autant la création d'emplois.

VOIR AUSSI:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les 14 emplois avec le meilleur équilibre travail-famille Voyez les images