NOUVELLES
18/01/2016 06:47 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Tunisie: un officiel limogé après le décès controversé d'un jeune chômeur

Un haut responsable du gouvernorat de Kasserine, une région défavorisée du centre-ouest de la Tunisie, a été limogé lundi à la suite du décès controversé d'un jeune chômeur qui protestait contre son retrait d'une liste d'embauches dans la fonction publique.

"Le Premier ministre Habib Essid a décidé du limogeage du sous-préfet de Kasserine", a annoncé la présidence du gouvernement dans un communiqué.

Cette décision fait suite au décès d'un chômeur de 28 ans, Ridha Yahyaoui, qui s'est électrocuté samedi après être monté sur un poteau en marge d'une manifestation contre la "modification d'une liste d'embauches au sein du ministère de l'Enseignement", a affirmé à l'AFP Souheil Idoudi, un responsable de l'Union des diplômés chômeurs (UDC).

Selon une source à la préfecture de Kasserine, sept noms, dont celui de la victime, avaient été retirés de cette nouvelle liste, qui comprenait à l'origine 79 personnes.

Dans son communiqué, la présidence du gouvernement a indiqué que M. Essid avait autorisé l'ouverture d'une "enquête sur les circonstances de l'élaboration de cette liste afin de prendre les mesures nécessaires".

En réaction à ce décès, plusieurs dizaines d'habitants ont exprimé dimanche leur colère devant le siège de la préfecture de Kasserine, en brûlant notamment des pneus, d'après un correspondant de l'AFP.

Lundi, entre 150 et 200 personnes ont par ailleurs manifesté sur l'avenue Habib Bourguiba à Tunis, à l'appel de l'UDC et de l'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET).

Les participants ont appelé les autorités à agir davantage contre le problème de l'emploi chez les jeunes, en particulier dans les régions de l'intérieur, les premières à s'être révoltées avant 2011 contre le régime de Zine El Abidine Ben Ali.

La Tunisie peine à faire relancer son économie depuis la révolution. Le chômage touche environ 15% de la population active, mais ce chiffre dépasse 30% parmi les diplômés.

str-kl/gk/tp