NOUVELLES
18/01/2016 02:58 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Shell se retire d'un projet gazier à Abou Dhabi sur fond de chute des cours

Royal Dutch Shell a annoncé lundi se retirer du projet gazier Bab à Abou Dhabi, qui était mené avec la compagnie nationale locale ADNOC, sur fond de chute des cours des hydrocarbures.

"Pour Shell, le développement du projet n'est pas compatible avec la stratégie de l'entreprise, particulièrement dans le climat économique qui prévaut dans le secteur de l'énergie", a expliqué le groupe anglo-néerlandais dans un communiqué.

La décision a été prise après une évaluation attentive des "difficultés techniques et des coûts", précise-t-il.

Shell avait annoncé en 2013 avoir été sélectionné par ADNOC pour développer à ses côtés les réservoirs gaziers situés à 150 km au sud-ouest de la ville d'Abou Dhabi. Le gaz était destiné au marché local des Emirats Arabes Unis.

Shell devait détenir 40% de la coentreprise créée pour l'occasion, initialement destinée à durer 30 ans, et ADNOC 60%.

Cette annonce intervient dans un contexte de chute continue des cours des hydrocarbures, qui ont conduit les entreprises du secteur à réduire la voilure en supprimant des emplois et en abandonnant des projets.

Shell avait ainsi annoncé l'an dernier 7.500 suppressions d'emplois parmi ses salariés et sous-traitants directs et son intention d'en supprimer environ 2.800 de plus dans le cadre de sa fusion prévue avec le britannique BG Group.

jmi/pn/ros

ROYAL DUTCH SHELL PLC

BG GROUP