NOUVELLES
18/01/2016 06:39 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Russie: ouverture d'une enquête après le passage à tabac de détenus par leurs surveillants

La justice russe a ouvert une enquête lundi après la diffusion dans les médias d'une vidéo montrant des détenus passés à tabac par leurs surveillants dans une colonie pénitentiaire du sud de la Russie, régulièrement pointée du doigt pour les violations des droits dans ses prisons.

Ces images, diffusées par une chaîne régionale, montrent trois hommes en uniforme de l'administration pénitentiaire en train d'interroger des détenus les uns après les autres dans un local avant de faire pleuvoir sur eux les coups de matraque, à visage découvert.

Selon le Comité d'enquête russe, cet incident a eu lieu dans la colonie pénitentiaire numéro 1 de la république de Kalmoukie, dans le sud de la Russie.

"Une enquête a été ouverte contre ces hommes, accusés d'abus de pouvoir", a indiqué le comité dans un communiqué.

L'ONG spécialisée Comité russe contre la torture a pour sa part indiqué avoir lancé sa propre enquête et avoir informé le Conseil pour les droits de l'Homme auprès du Kremlin sur ces événements qui se sont déroulés fin novembre.

Le 20 novembre, deux jours avant cet incident, un détenu de cette même colonie pénitentiaire avait été retrouvé mort après ce qui semblait être un passage à tabac par ses surveillants.

Le Comité d'enquête avait alors déjà ouvert une première enquête pour "abus de pouvoir" contre trois employés de l'administration pénitentiaire.

Les ONG internationales soulignent que, malgré certains progrès, torture et mauvais traitements sont toujours pratiqués dans les prisons et camps en Russie.

En juillet dernier, le Comité contre la torture (CPT) du Conseil de l'Europe avait également dénoncé de graves violences infligées aux suspects interpellés par la police russe, dans un rapport qui rendait compte de visites d'inspection effectuées en 2012 dans plusieurs lieux de privation de liberté en Russie.

ml/pop/kat/cel