NOUVELLES
18/01/2016 11:59 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Porto Rico révise à la hausse ses prévisions de besoins de financement

Les autorités portoricaines ont révisé à la hausse leurs prévisions de besoins de financement sur les dix prochaines années et présenté lundi de nouvelles perspectives économiques dans l'espoir de convaincre le Congrès américain d'aider l'île en difficultés.

Les besoins de financement de l'île en 2016 sont désormais estimés à 9,46 milliards de dollars au lieu des 9,21 milliards précédemment envisagés en septembre. Sur cinq ans jusqu'en 2021, ils seront de 16,1 milliards de dollars au lieu de 14 milliards et, sur dix ans, ce trou devrait atteindre 23,9 milliards de dollars, selon un document publié lundi.

Ces nouveaux calculs tiennent compte du déclin continu des recettes budgétaires de Porto Rico, frappée par une récession économique et qui croule sous le poids d'une dette évaluée à plus de 70 milliards de dollars.

L'archipel américain, en défaut de paiement partiel, réclame les moyens légaux de restructurer sa dette. Contrairement aux Etats et municipalités américains, Porto Rico ne dispose pas de cette possibilité dans le cadre d'une procédure de faillite à l'abri de ses créanciers. Plusieurs d'entre eux poursuivent actuellement les autorités de l'île en justice après que celles-ci ont décidé de ne pas payer certaines créances en affirmant que c'était pour elles le seul moyen de continuer à assurer la prestation des services de base aux quelque 3,5 millions d'habitants de l'île.

Le secrétaire au Trésor américain, Jack Lew, doit se rendre à San Juan mercredi pour discuter avec les autorités et tenter de trouver une solution à la crise.

"Le fait que le gouvernement de l'île ne puisse pas faire face aux charges nécessaires à la fourniture de services publics essentiels met en danger la santé, le bien-être et la sécurité des habitants de Porto Rico", a affirmé lundi le secrétaire d'Etat de l'île Victor Suarez cité dans le communiqué.

jld/elm