NOUVELLES
18/01/2016 08:19 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Maldives: l'ex-président Nasheed, bloqué 24 heures, se rend finalement en Grande-Bretagne pour être soigné

Le chef de l'opposition et ancien président des Maldives Mohamed Nasheed a quitté le pays lundi pour la Grande-Bretagne où il doit être soigné, après un retard de 24 heures provoqué par un imbroglio judiciaire avec le pouvoir.

"Le président Nasheed est dans un avion pour Colombo, d'où il se rendra en Grande-Bretagne", a déclaré à l'AFP un porte-parole de sa formation, le Parti démocratique des Maldives, Hamil Abdul Ghafoor.

Samedi, le ministre des Affaires étrangères avait annoncé que le gouvernement avait octroyé une autorisation de sortie du territoire à Mohamed Nasheed.

Mais dimanche il n'avait pu partir parce que les autorités demandaient de garder un membre de sa famille "en otage", selon son parti.

Cette personne devait pouvoir être poursuivie en justice si Mohamed Nasheed, qui doit purger une peine de 13 ans de prison prononcée à l'issue d'un procès controversé en 2015, ne revenait pas après les 30 jours de son séjour britannique. Cette exigence n'avait pas été acceptée par l'ancien président.

Le gouvernement s'est finalement contenté d'exiger la désignation d'un membre de sa famille qui sera chargé de communiquer les déplacements de M. Nasheed durant son séjour à l'étranger.

Nasheed, premier président démocratiquement élu du pays en 2008, dit souffrir de la moelle épinière. Ses avocats demandaient depuis plusieurs mois qu'il puisse bénéficier de soins spécialisés à l'étranger.

Redevenu chef de l'opposition, Nasheed, 48 ans, avait été écroué en mars 2015, après sa condamnation pour l'arrestation d'un juge soupçonné de corruption en 2012, à l'époque où il était au pouvoir.

Mais l'ONU a jugé le procès expéditif et inéquitable, et réclamé sa libération, tout comme les Etats-Unis et le Royaume Uni, ancienne puissance coloniale.

Sa peine de prison avait été commuée en assignation à résidence en juillet 2015, mais deux mois plus tard, il avait été renvoyé en prison.

str-aj/jom/ib/cr/pjl