POLITIQUE
18/01/2016 03:55 EST | Actualisé 18/01/2017 05:12 EST

Leadership du NPD : Thomas Mulcair n'a jamais contemplé l'idée de démissionner

OTTAWA — Thomas Mulcair affirme qu'il n'a jamais contemplé l'idée de démissionner comme chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), malgré les résultats décevants aux dernières élections générales.

Le caucus du NPD se réunira mardi pour deux jours à Montebello, afin de préparer la reprise des travaux parlementaires à Ottawa.

En point de presse lundi, M. Mulcair s'est dit rempli d'énergie après la pause des Fêtes et prêt à demander des comptes au gouvernement libéral, spécialement en matière d'inégalités.

Il a toutefois dû répondre à de nombreuses questions touchant son leadership, puisqu'il devra faire face à un vote de confiance au congrès de sa formation à Edmonton, en avril. Il a répété qu'il ne présumait de rien, mais qu'il avait l'impression d'avoir un appui important auprès des membres.

Il a toutefois refusé de mentionner quel pourcentage du vote des membres serait acceptable à ses yeux pour qu'il reste chef du deuxième parti d'opposition.

Quelques voix se sont élevées récemment, critiquant le travail de M. Mulcair ou de son entourage. L'ex-députée de Gatineau, Françoise Boivin, a notamment critiqué la garde rapprochée du chef néo-démocrate pour sa gestion de l'épineux dossier du niqab.

M. Mulcair n'a pas voulu blâmer Mme Boivin, signalant qu'il était normal que les gens ressentent de la peine devant les résultats électoraux d'octobre. Le NPD y a perdu 51 députés.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les députés du NPD défaits à l'élection 2015 Voyez les images