NOUVELLES
18/01/2016 08:32 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

L'ex-Premier ministre Olmert échappe à six mois de prison supplémentaires

L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, déjà condamné à 18 mois de prison, pour corruption a échappé à six mois de prison supplémentaire à la suite d'un accord entre ses avocats et le procureur général, a indiqué lundi le ministère de la Justice.

Le procureur a accepté que cette nouvelle peine pour entraves à la justice soit intégrée dans la peine de 18 mois de prison qui lui a été infligée en appel en décembre par la Cour suprême pour des pots de vin touchés dans le cadre d'un vaste projet immobilier à Jérusalem, lorsqu'il était maire de la ville entre 1993 et 2003, a-t-on précisé de même source.

M. Olmert doit entrer en prison à la mi-février.

L'accusation d'entraves à la justice pour laquelle il a accepté de plaider coupable portait sur la tentative d'Ehud Olmert de convaincre son ancienne secrétaire et femme de confiance Shula Zacken de ne pas témoigner contre lui. Shula Zacken avait enregistré en catimini Ehud Olmert qui lui proposait de l'argent en échange de son silence.

La Cour suprême avait réduit en appel à 18 mois la peine de prison pour corruption, alors qu'en première instance Ehud Olmert, Premier ministre de 2006 à 2009, avait écopé de 6 ans de prison ferme.

M. Olmert n'en a toutefois pas fini avec la justice. Il doit de nouveau se présenter en appel mardi devant la Cour suprême pour une autre affaire.

En mai dernier, il avait été condamné, malgré ses protestations d'innocence à huit mois de prison pour fraude et reconnu coupable d'avoir reçu des versements en liquide d'un homme d'affaires américain alors qu'il était ministre du Commerce et de l'Industrie.

jlr/hj