NOUVELLES
18/01/2016 03:33 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

L'enquête suit son cours au Burkina Faso

Militaires et policiers burkinabés sont toujours à pied d'œuvre lundi près du café Cappuccino et de l'hôtel Splendid dans la capitale Ouagadougou, visés vendredi par une attaque terroriste qui a fauché la vie de 29 personnes, dont 6 Canadiens.

Le site demeure bouclé par un périmètre de sécurité, à l'intérieur duquel des enquêteurs, vêtus de blouses blanches et de gants pour la plupart, s'affairent à collecter tout ce qui pourrait permettre de jeter un éclairage sur ce qui s'est produit.

Dix-huit enquêteurs français sont notamment sur place pour épauler la police scientifique, le parquet antiterroriste de Paris ayant ouvert une enquête sur cette attaque, la première d'une telle ampleur à secouer le pays.

Selon le ministre de l'Intérieur, Simon Compaoré, trois djihadistes ont été identifiés. Les autorités tentent toujours cependant de déterminer si d'autres assaillants ont participé à l'attaque, des témoins ayant évoqué qu'il y en avait plus de trois, ou encore si les assaillants ont bénéficié de complicités.

Pour voir ce lien sur votre appareil mobile, cliquez ici

Les mesures de sécurité ont été renforcées à Ouagadougou. Les hôtels et d'autres secteurs considérés stratégiques, dont des carrefours, font désormais l'objet d'une surveillance accrue. Le lycée français demeure fermé, la sécurité y étant jugée insuffisante.

Des soldats ont aussi été déployés sur les grands axes de la capitale et, selon une source sécuritaire, des barricades ont été installées aux portes des principales villes du pays.

Bien que l'hôtel Splendid a été attaqué par les terroristes, c'est au café Cappuccino que les 29 victimes, dont au moins 7 Burkinabés, ont été tuées par les terroristes. Quatorze ou quinze étrangers, dont les Canadiens, y ont aussi perdu la vie.

L'attaque a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune, dirigé par Mokhtar Belmokhtar, selon l'organisation américaine SITE, qui surveille les sites Internet islamistes. 

Plus de détails à venir.