NOUVELLES
18/01/2016 07:56 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

GB/référendum: la campagne du oui au maintien dans l'UE s'accélère

Des millions de prospectus vantant les bienfaits -surtout économiques- du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne vont déferler dans les boîtes aux lettres anglaises cette semaine, alors qu'un accord se profile avec Bruxelles sur les réformes réclamées par Londres.

Quelque dix millions de dépliants vont être distribués en Angleterre, la région du Royaume-Uni où la défiance vis-à-vis de Bruxelles est la plus grande, à l'initiative du mouvement pro-UE "Britain stronger in Europe", qui regroupe des personnalités des milieux économique et politique, tous partis confondus.

Parmi les arguments développés dans ce documents figurent les emplois créés grâce aux échanges avec l'UE, un choix plus important pour les consommateurs dans les magasins et des prix plus bas, ou encore les "66 millions de livres d'investissements" réalisés chaque jour dans le pays en provenance des partenaires européens.

"Les entreprises britanniques peuvent créer davantage d'emplois en restant dans l'UE qu'en dehors", explique la femme d'affaires Karren Brady. "L'UE est la plus grande zone de libre échange au monde, compte 500 millions de consommateurs et reçoit près de 50% des exportations britanniques. Elle permet aussi d'accéder à des marchés mondiaux grâce à des accords commerciaux avec plus de 50 pays", souligne-t-elle.

Un ancien responsable de la police britanniques, Hugh Orde, met lui en avant les avantages en matière de sécurité que représente l'UE dans un monde où "les menaces sont mondiales, que ce soit le groupe EI, la cyber-criminalité ou une Russie plus offensive". Le document vante ainsi l'intérêt du mandat d'arrêt européen.

Ce document montre une accélération de la campagne des pro-UE, accusée jusqu'ici d'être poussive, alors que Londres et Bruxelles se montrent optimiste quant à la possibilité d'un accord lors du sommet européen de février sur les demandes de réformes britanniques.

Selon un sondagé réalisé en ligne paru ce week-end, 53% des Britanniques sont favorables à une sortie de l'UE.

oaa/fb/ib