NOUVELLES
18/01/2016 01:53 EST | Actualisé 18/01/2017 00:12 EST

Deux attaques palestiniennes contre des Israéliennes en 24 heures

Un Palestinien a poignardé lundi une femme enceinte dans une colonie proche de Jérusalem avant d'être blessé par balles, deuxième attaque au couteau contre une Israélienne dans le sud de la Cisjordanie occupée en moins de 24 heures.

Michal Froman, âgée de 30 ans, a été sérieusement blessée, sans que sa vie ne soit en danger, alors qu'elle marchait dans une rue de la colonie de Tekoa, au sud-est de Jérusalem, ont indiqué l'armée et la porte-parole de l'hôpital de Shaare Tzedek, à Jérusalem, où elle est hospitalisée.

L'attaquant, âgé de 17 ans, a été hospitalisé dans un état grave à l'hôpital israélien Hadassah de Jérusalem après avoir été blessé par balles par les forces de sécurité sur place, ont indiqué l'armée et une porte-parole de l'hôpital.

Parallèlement, les recherches se poursuivaient pour retrouver un autre attaquant palestinien qui a poignardé à mort dimanche une mère de famille israélienne dans une colonie au sud de la ville de Hébron.

Dafna Meïr, une infirmière de 38 ans, mère de six enfants, a été tuée à coups de couteau dans sa maison d'Otniel en présence de plusieurs de ses enfants, âgés de 4 à 17 ans, selon les médias israéliens. Les enfants n'ont pas été blessés.

Dafna Meïr a été inhumée à Jérusalem lundi matin en présence de plusieurs centaines de personnes.

"Nous arrêterons le terroriste odieux qui a assassiné Dafna Meïr qui, avec son époux, élevait six enfants", a promis lundi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en présentant ses condoléances à la famille.

"Quiconque tente de nous nuire, nous le traduirons en justice (...) et il paiera le prix fort", a-t-il ajouté.

A la suite de ces deux attaques dans le sud de la Cisjordanie, plusieurs milliers de travailleurs palestiniens ont été interdits d'entrée lundi dans les colonies de cette partie du territoire palestinien, pour une durée indéterminée, a indiqué l'armée.

Depuis le 1er octobre, 155 Palestiniens et 24 Israéliens sont morts, selon un décompte de l'AFP. La majorité des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques, contre des civils ou des membres des forces israéliennes, commises principalement à l'arme blanche. Un Américain et un Erythréen ont également trouvé la mort dans ces violences.

dms/jri