POLITIQUE
15/01/2016 02:15 EST | Actualisé 15/01/2016 02:15 EST

Un membre de la commission Godbout épinglé par le DGEQ

CP

L’ex-président de Deloitte –Québec, Luc Villeneuve, a reçu onze constats d’infraction en lien avec des dons illégaux au Parti libéral du Québec.

Le Directeur général des élections du Québec lui réclame 7 150$.

Le DGEQ lui reproche d’avoir aidé Louise Leblanc à recueillir des contributions financières pour le PLQ alors que celle-ci n’était pas représentante officielle du parti.

Chacune des plaintes concerne des sollicitations faites auprès de divers associés chez Samson Bélair Deloitte et Touche. Les faits reprochés se sont déroulés entre 2011 et 2012, sous le gouvernement Charest.

Luc Villeneuve était président de Deloitte au Québec et vice-président de Deloitte Canada jusqu’au mois de mai 2015.

«[…] Deloitte collabore avec le Directeur général des élections. Nous demeurons sincèrement convaincus que nos gens ont toujours agi conformément aux lois en vigueur au Québec, affirme la coordonnatrice aux relations publiques de Deloitte, Marilyne Plouffe, dans un courriel. Par respect envers le processus judiciaire, nous ne ferons aucun autre commentaire.»

Luc Villeneuve a également siégé sur la Commission de révision de la fiscalité québécoise, mieux connue sous le nom de Commission Godbout. Chaque commissaire recevait un montant de 800$ par journée de travail.

Luc Villeneuve est également administrateur sur plusieurs les comités de plusieurs organismes, notamment Les petits frères, Centraide, l’Université de Montréal et l’Institut de recherche du cancer de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le saviez-vous? 16 faits insolites sur la politique provinciale Voyez les images