NOUVELLES
12/01/2016 08:12 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

OMC: l'UE se penche sur un changement de statut de la Chine

L'UE doit entamer mercredi des délibérations sur l'attribution éventuelle du statut d'économie de marché à la Chine, une décision qui pourrait être lourde de conséquence pour tous les concurrents européens de l'atelier du monde.

La Commission européenne, négociateur commercial des 28 pays membres de l'UE, va ouvrir le débat sur ce statut qui -- si la Chine l'obtient-- pourrait déboucher sur une forte baisse de ses droits de douane.

A son entrée dans l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en 2001, la Chine avait été en effet enregistrée comme une économie non marchande, la question de son statut devant être réexaminée quinze ans plus tard, en 2016.

"Le collège (les 28 commissaires de l'Union Européenne, ndlr) va avoir demain un débat d'orientation sur la requête de la Chine pour accéder au statut d'économie de marché", a déclaré le porte-parole de la Commission, Margaritis Schinas, lors d'un point presse mardi.

"Ce n'est pas le moment de prendre une décision formelle" mais "d'approcher cette demande et d'évaluer les étapes qui vont suivre", a précisé M. Schinas.

De nombreux industriels européens, des fabricants de panneaux solaires aux aciéristes, voient d'un très mauvais oeil un changement de statut, préférant le statu quo, tout comme les Etats-Unis, également inquiets pour leurs industriels.

"L'Europe ne peut tout simplement pas accorder le statut d'économie de marché à un pays qui ne le mérite pas. Si on agit ainsi, cela aura un impact négatif immense sur l'industrie européenne", a souligné un porte-parole du lobby de l'industrie, Aegis, basé à Bruxelles, Milan Nitzschke.

"Le modèle économique chinois fondé sur une politique exportatrice agressive encourage les entreprises à pratiquer un dumping des prix sur les marchés étrangers et favorise des manipulations de changes pour soutenir son économie", a argué M. Nitzschke.

L'Institut de politique économique basé à Washington (EPI) estime que si le statut d'économie de marché était accordé à la Chine, le Produit intérieur brut de l'UE pourrait être réduit de 2% par an. Et, toujours selon les projections de l'EPI, entre 1,7 et 3,5 millions d'emplois européens seraient menacés.

arp-clp/agr/cel