NOUVELLES
12/01/2016 08:32 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

Morneau rappelle que l'économie mondiale traverse une période difficile

MONTRÉAL — Il ne faut pas compter sur les économies émergentes pour stimuler la croissance économique mondiale, croit le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.

Devant le Conseil des relations internationales de Montréal, mardi, celui-ci s'est affairé à rappeler que l'économie mondiale traversait une période difficile et que la tendance ne semblait pas vouloir s'inverser.

M. Morneau était de passage dans la métropole dans le cadre des consultations prébudgétaires qu'il mène à travers le pays.

Son allocution survient le même jour où le dollar canadien glissait sous la barre des 70 cents US pour la première fois depuis 2003, ce qui risque d'accroître encore plus la pression sur les finances publiques.

Déjà, sans tenir compte des investissements du programme électoral libéral, le solde budgétaire en 2015-2016 sera d'environ 5,4 milliards $ plus faible que prévu par rapport au dernier budget fédéral.

Malgré tout, M. Morneau croit que le moment est propice pour effectuer des investissements ciblés afin de stimuler l'économie, notamment en raison des taux d'intérêt qui se trouvent à des creux historiques.

Il a rappelé que son gouvernement comptait investir 125 milliards $ dans les infrastructures au cours de la prochaine décennie, sans toutefois dire si ce montant pourrait être revu à la baisse si la situation économique du pays continue à se détériorer.

Devant plusieurs dignitaires, dont le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, M. Morneau a plaidé pour un élargissement de la collaboration entre les provinces et territoires en matière d'économie.