NOUVELLES
12/01/2016 04:00 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

Les médecins résidents britanniques sont en grève

LONDRES — Des milliers de médecins résidents britanniques ont débrayé mardi pour dénoncer leurs salaires et leurs conditions de travail.

Il s'agit de la première grève du genre en 40 ans.

Environ 50 000 résidents — de futurs médecins qui comptent entre un et dix ans d'expérience — ont débrayé en réaction aux intentions du gouvernement de modifier leurs salaires et leurs horaires de travail.

Les grévistes prétendent que ces changements mettront leurs patients en péril, tandis que le gouvernement réclame plus de flexibilité pour assurer les soins la fin de semaine.

La grève a entraîné l'annulation de quelque 4000 interventions chirurgicales ou procédures d'un jour.

Les médecins ont fait la sourde oreille au premier ministre David Cameron qui leur demandait de renoncer à leur débrayage. Les Britanniques sont fiers de leur système de santé, en dépit des nombreux problèmes qui l'affligent.

Le gouvernement affirme avoir tout fait pour épargner le système de santé des mesures d'austérité qui ont été imposées ailleurs mais que l'heure du changement a maintenant sonné, surtout en ce qui concerne le personnel en service la fin de semaine.