NOUVELLES
12/01/2016 09:04 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

Le CIO demande des courriels au Guardian, qui refuse

Le journal The Guardian a refusé de transmettre au Comité international olympique des courriels incriminants sur six de ses membres dans le cadre de l'attribution des Jeux de 2016. 

Le CIO avait demandé au quotidien de lui fournir des copies des courriels cités dans une enquête liant le fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Lamine Diack à des « colis » devant être livrés à six membres du CIO.

Le quotidien a rapporté mardi avoir vu des courriels envoyés par Diack fils à un homme d'affaires qatari en mai 2008. La capitale du Qatar, Doha, misait alors pour l'obtention des Jeux d'été de 2016.

Selon The Guardian, ces courriels laissent entendre que six personnes, identifiées seulement par leurs initiales qui correspondent à six membres du CIO de l'époque, exigeaient « de recevoir leur colis par un conseiller spécial à Monaco ». Le journal britannique avance que ce « conseiller spécial » était Lamine Diack, qui était membre du CIO à ce moment.

Le quotidien précise qu'il ne sait pas si les « colis » ont été envoyés. Un mois après l'envoi de ces courriels, lors du vote, Doha n'a même pas été finaliste à l'obtention des Jeux olympiques, plus tard attribués à Rio.

Diack fils a été banni à vie par la commission d'éthique de l'IAAF pour corruption en lien avec le scandale russe de dopage. Lamine Diack est le sujet d'une enquête criminelle menée par les autorités françaises sur des cas de blanchiment d'argent qui seraient liés à des camouflages de cas de dopage.

Lamine Diack a abandonné son titre de membre honoraire du CIO en novembre, 24 heures après avoir été suspendu de façon provisoire par son conseil exécutif.

Il a été membre en règle du CIO pendant 15 ans jusqu'en 2014. Le Sénégalais a aussi démissionné de son poste de président de l'IAAF en août après 16 ans au pouvoir.