NOUVELLES
12/01/2016 05:49 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

La moitié des enfants sud-soudanais ne fréquentent pas l'école, dit l'Unicef

JUBA, Soudan du Sud — Plus de la moitié des enfants sud-soudanais ne fréquentent pas l'école, a déploré mardi l'agence onusienne des enfants, soit le pourcentage le plus élevé de tous les pays du monde.

Cinquante-et-un pour cent des enfants âgés de six à 15 ans, soit 1,8 million de jeunes, ne vont pas à l'école au Soudan du Sud, qui est déchiré depuis deux ans par des affrontements entre rebelles et forces gouvernementales, a expliqué l'Unicef.

Même avant le début de la violence, environ 1,4 million d'enfants sud-soudanais étaient absents des classes. Plus de 800 écoles ont été détruites et 400 000 enfants renvoyés chez eux depuis deux ans, poursuit l'agence onusienne.

Les rebelles et le gouvernement ont signé un accord de paix en août dernier, mais les affrontements se poursuivent dans certains secteurs.

Le Niger arrive en deuxième place derrière le Soudan du Sud, avec 47 pour cent des enfants qui ne fréquentent pas l'école.

Seulement un enfant sud-soudanais sur 10 qui entreprend ses études complètera son cours primaire, en raison d'une pénurie d'écoles et d'enseignants.

À l'échelle mondiale, 25 pour cent des enfants qui habitent des zones de conflit sont privés d'éducation, ce qui correspond à 24 millions d'enfants sur 109 millions en zones de guerre, a dit l'Unicef.