NOUVELLES
12/01/2016 05:23 EST | Actualisé 12/01/2016 05:23 EST

Le maire de Montréal-Nord a « bien fait de démissionner », selon Denis Coderre

Radio-Canada.ca

Le maire de Montréal, Denis Coderre, affirme que le maire démissionnaire de l'arrondissement de Montréal-Nord, Gilles Deguire, visé par une enquête criminelle, a « bien fait de démissionner » la semaine dernière.

Le maire de la métropole a brièvement commenté cette affaire mardi matin lors de l'inauguration de nouveaux services de santé pour sans-abri à l'Accueil Bonneau, dans le Vieux-Montréal.

Il a indiqué que M. Deguire aurait voulu lui parler la semaine dernière, dans la foulée de son départ, mais que c'est lui qui ne voulait pas l'appeler.

Denis Coderre a également précisé que la lettre de démission du politicien faisait partie de l'enquête criminelle.

« Ça n'a rien à voir avec la politique. C'est une situation qui est personnelle, a-t-il assuré. Il ne faut pas faire d'amalgames ou de lien ou quoi que ce soit ».

Évoquant une situation délicate, il n'a pas donné plus de détails, expliquant qu'il ne voulait pas « contaminer le processus ».

« On va laisser la police faire son travail », a-t-il répété plusieurs fois.

L'enquête est toujours en cours et aucune accusation n'a été déposée pour l'instant.

La conseillère Chantal Rossi assure l'intérim à la mairie de l'arrondissement en attendant la tenue d'une élection.

Le maire Coderre se défend de favoriser Cisco

Denis Coderre s'est par ailleurs défendu d'avoir favorisé l'entreprise de produits informatiques Cisco.

Le maire a visité l'entreprise lors d'un voyage d'affaires en Californie, en octobre 2014 et a même publié une photo sur Tweeter, où on le voit poser à côté du logo de la compagnie.

Depuis, la Ville a lancé un appel d'offres, qui, selon des compétiteurs, avantage Cisco.

L'inspecteur général se penche sur le dossier et évalue s'il y a matière à enquête.

Le chef de l'opposition de la Ville, Luc Ferrandez, demande au maire Coderre de publier la liste des gens d'affaires qu'il a rencontrés à l'étranger.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine