NOUVELLES
12/01/2016 10:51 EST | Actualisé 12/01/2017 00:12 EST

Des investissements ciblés pourront faire rebondir l'économie canadienne, promet Bill Morneau

Quelques heures après que le dollar canadien eut glissé sous la barre des 70 ¢US et ce, pour la première fois en près de 13 ans, le ministre des Finances du Canada Bill Morneau s'est adressé au Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), mardi. Et, sur un ton rassurant, il a affirmé que les initiatives envisagées par le gouvernement de Justin Trudeau étaient appropriées pour faire croître l'économie.

Sans nier que le Canada fait face « à des vents contraires », Bill Morneau a assuré qu'Ottawa investirait de manière à « mettre les Canadiens en mouvement » de nouveau et à améliorer davantage les conditions pour les exportateurs. 

Répondant aux questions des journalistes après son allocution devant le CORIM, M. Morneau n'a eu de cesse de répéter que le plan des libéraux réussirait à faire croître l'économie du pays. Le gouvernement Trudeau préconise ainsi trois mesures pour y arriver :

  • la baisse des impôts de la classe moyenne
  • l'attribution d'une allocation aux enfants non imposable
  • l'augmentation des investissements dans les infrastructures

M. Morneau était de passage dans la métropole québécoise dans le cadre d'une tournée de six jours qu'il mène à travers le pays. Lundi, il se trouvait à Halifax, où il avait reconnu que l'économie tournait au ralenti.

Par ces consultations prébudgétaires, Bill Morneau compte élaborer son tout premier budget, qui sera déposé au cours des prochains mois. Devant le CORIM, mardi, le ministre des Finances s'est refusé à avancer une date ou à révéler de quoi sera fait ce budget.

Par ailleurs, de l'avis de M. Morneau, il ne faut pas compter sur les économies émergentes pour stimuler la croissance économique mondiale. En effet, selon lui, l'économie mondiale traverse une période difficile et la tendance ne semble pas vouloir s'inverser.

Devant plusieurs dignitaires, dont le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, M. Morneau a plaidé pour un élargissement de la collaboration entre les provinces et territoires en matière d'économie.