NOUVELLES
11/01/2016 08:20 EST | Actualisé 11/01/2017 05:12 EST

Des Pakistanais et des Syriens sont attaqués à Cologne après les agressions (VIDÉO)

BERLIN — Un groupe de Pakistanais et un Syrien ont été attaqués à Cologne, en Allemagne, dans la foulée des agressions apparemment commises par des étrangers lors des festivités du Nouvel An, a annoncé lundi la police.

Six Pakistanais ont été attaqués par une vingtaine de personnes dimanche et deux des victimes ont été brièvement hospitalisées, a dit la police. Plus tard dimanche, un Syrien a été pris à partie par cinq personnes. Il a été blessé, mais n'a pas eu besoin de soins.

La police a expliqué avoir été informée dimanche après-midi de la présence de groupes «provocateurs», mais l'enquête se poursuit pour déterminer si les attaques subséquentes sont de nature raciale et liées aux agressions du Nouvel An.

Ces agressions sexuelles alimentent la colère face à la décision de l'Allemagne d'ouvrir ses portes à des centaines de milliers de réfugiés et plusieurs politiciens demandent maintenant des lois plus dures à l'endroit des migrants qui commettent des crimes.

Le ministre de la Justice Heiko Maas a toutefois lancé un appel au calme en déclarant que rien ne justifie de cibler tous les étrangers, même si les crimes commis à Cologne et ailleurs sont clairement abominables.

Un millier d'hommes qui seraient principalement d'origine arabe ou nord-africaine s'étaient apparemment massés autour de la gare, près de la célèbre cathédrale de la ville. Des petits groupes auraient alors encerclé, agressé et volé les femmes.

La police de Cologne dit que 516 plaintes criminelles ont maintenant été déposées en lien avec ces agressions, dont environ 40 pour cent qui seraient de nature sexuelle.

Le chef de la police de Cologne, Wolfgang Albers, a été remercié vendredi. Le ministre de l'Intérieur de la région de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Ralf Jaeger, a déclaré lundi que les policiers ont refusé de mobiliser les renforts qui leur étaient offerts, selon l'agence de presse dpa.

M. Jaeger a ajouté que des témoins et les rapports de la police «indiquent que ces crimes ont été commis presque exclusivement par des immigrants». Il a toutefois prévenu qu'il est impossible de prédire combien de suspects seront identifiés et éventuellement condamnés.

Par ailleurs, la police suédoise a confirmé lundi que de multiples agressions sexuelles ont été commises l'été dernier, lors d'un festival de musique à Stockholm. Elle a toutefois nié avoir tenté de camoufler l'affaire. Les détails ont été dévoilés en fin de semaine par un quotidien suédois, dans la foulée des incidents de Cologne. Un porte-parole de la police de Stockholm a dit que de «nombreuses» agressions ont été commises et que des dizaines d'hommes ont été épinglés. Les suspects seraient «des jeunes hommes qui ne sont pas originaires de Suède».

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Heurts entre manifestants d'extrême droite et policiers à Cologne Voyez les images