POLITIQUE
07/01/2016 05:30 EST | Actualisé 08/01/2016 07:14 EST

Famine à Madaya, en Syrie : la ministre Bibeau « sans mots devant des images comme ça » (VIDÉOS)

Youtube/MedicalSAMS

OTTAWA – La ministre du Développement international Marie-Claude Bibeau a admis qu’elle était « sans mots » devant les images de famine dans la ville rebelle de Madaya, en Syrie.

« Notre équipe au ministère s’assure que les fonds qu’on investit vont à ceux qui sont aux bons endroits, au bon moment et vont avoir le plus d’impact pour aider ces familles-là », a répondu la ministre, visiblement bouleversée.

Elle a ajouté que le Canada travaillait avec des organismes qualifiés qui ont de l’expérience sur le terrain et qui connaissent les « bonnes méthodes », sans s’engager à aider la ville de Madaya précisément.

Des images ont fait surface dans les derniers jours, montrant des enfants amaigris jusqu’aux os. Certains habitants expliquent qu’ils devaient se nourrir de feuilles d’arbres et de plantes avant l’arrivée d’une tempête de neige cette semaine.





Le gouvernement syrien a donné son accord jeudi pour que l’ONU et la Croix-Rouge acheminent une aide humanitaire à Madaya. L’accès à la ville avait été demandé à six reprises en 2015 par les agences humanitaires, mais les autorités ne l’avaient accordé qu’une seule fois jusqu’ici.

Madaya a été ravitaillée pour la dernière fois le 17 octobre 2015 avec assez de rations alimentaires pour nourrir 19 000 personnes pendant un mois. Depuis, aucune aide humanitaire n’a pu parvenir dans le secteur, rapporte Reuters.

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations unies, plus de 40 000 personnes sont menacées de famine à Madaya.

Avec l'Agence France-Presse.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des réfugiés syriens dans la neige Voyez les images