POLITIQUE
07/01/2016 02:08 EST | Actualisé 07/01/2016 02:10 EST

Subventions à Bombardier : le concurrent brésilien Embraer met en garde Ottawa

Montage photo

OTTAWA – Le constructeur d’avions brésilien, Embraer, voit d’un mauvais œil l’aide financière dont pourrait bénéficier Bombardier.

Joint par le Huffington Post Québec, Embraer se dit « préoccupé par tout développement qui fausserait des conditions de concurrence » dans le domaine de l’aviation.

Québec a déjà injecté 1,3 milliards de dollars dans la firme montréalaise afin de l’aider à compléter la CSeries, en plus d’avoir créé une société en commandite qui possède 49,5% des actions de la compagnie.

Du côté du fédéral, une réponse se fait toujours attendre. Le ministre de l’Innovation, Navdeep Bains, a dit aux journalistes jeudi que son gouvernement étudie toujours le dossier de Bombardier.

Le premier ministre Justin Trudeau a prévenu Bombardier qu’il devra lui livrer une présentation d’affaires solide s’il veut obtenir de l’aide, sans confirmer le montant de la subvention gouvernementale qui pourrait être accordée.

Embraer n’a pas voulu s’avancer sur de possibles sanctions en vertu des traités internationaux de libre-échange qui interdisent l’aide de l’État aux compagnies privées. Le constructeur brésilien s’est contenté de réitérer son engagement « au principe du libre-marché ».

« Nous suivons ce dossier de très près », a confirmé un représentant de l’ambassade du Brésil au Canada qui n’a pas voulu être identifié.

« Nous voulons nous assurer que le Canada respecte les normes internationales qui s’appliquent à l’industrie », a poursuivi le représentant qui veut s’assurer que le Canada « ne provoque pas de distorsions sur le marché ».

Les tensions entre Bombardier et Embraer ne datent pas d’hier. L’Organisation mondiale du commerce a calmé le jeu en 2001, après des accusations de concurrence déloyale des deux côtés.

Le Canada a été mis à l’écart pendant le boom économique du Brésil pendant près d’une décennie, rapporte le magazine Maclean’s. L’ancien premier ministre Stephen Harper a voulu renouer avec le pays de l’Amérique du Sud pendant son mandat.

Galerie photo La CSeries de Bombardier Voyez les images