NOUVELLES
04/01/2016 07:41 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

Présidentielle centrafricaine: deux tiers des candidats exigent "l'arrêt" d'une "mascarade électorale"

Une vingtaine de candidats du 1er tour de la présidentielle en Centrafrique ont exigé "l'arrêt des opérations électorales ", dénonçant "une mascarade", dans une déclaration commune que l'AFP a pu consulter lundi.

Les signataires, qui font état de nombreuses irrégularités après la publication des premiers résultats partiels du scrutin du 30 décembre, refusent "d'être complices de cette mascarade électorale" et exigent "purement et simplement l'arrêt" des opérations. Le texte est signé d'une vingtaine de candidats, dont Karim Meckassoua, présenté comme un des poids lourds de l'élection, et Sylvain Patassé, un ancien fils de président.

cl/de