NOUVELLES
04/01/2016 07:05 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

Le dollar canadien et les bourses chutent en ce début d'année 2016

MONTRÉAL — Journée turbulente sur les différentes places boursières en ce premier jour de cotation de l'année, lundi, en raison de mauvaises nouvelles venant de la Chine, sa faible performance manufacturière, et des relations tendues au Moyen-Orient.

Les cours des bourses chinoises ont dégringolé de 7 pour cent, entraînant les autres bourses majeures européennes et américaines dans un tourbillon.

Les reculs à Shanghaï et Shenzen se sont traduits par des «arrêts automatiques» des échanges peu de temps avant l'heure de fermeture.

-

L'indice industriel Dow Jones perdait 447 points à 16 978 points; le S&P 500 cédait  51 points à  1992 points alors que le Nasdaq reculait de 143 points à 4 450 points.

A Toronto, l'indice composite du S&P/TSX reculait de 234 points à 12 776 points.

-

Le dollar canadien s'échangeait à 71,61 cents US, lundi, peu avant midi, en baisse de 0,64 cent par rapport à la fermeture de jeudi.

A cause des tensions internationales, les cours du pétrole pointaient à la hausse ce lundi en Asie mais une baisse était enregistrée plus tard en journée.

Le prix du pétrole brut pour livraison en février avait grimpé mais plus tard on assistait à un recul de 45 cents à  36,59 $ le baril.

L'Arabie Saoudite a décidé de rompre ses relations avec Téhéran en raison de tensions découlant de l'exécution d'un leader religieux chiite dans le royaume saoudien.

Pour ajouter à la tension, des alliés de l'Arabie Saoudite ont annoncé la rupture de leurs liens diplomatiques avec l'Iran. Le Soudan et le Bahreïn ont décidé eux aussi de rompre leurs relations avec Téhéran.

-

Le port de Montréal aura traité en 2015 quelque 31,9 millions de tonnes de marchandises, une hausse de près de 4,7% par rapport à l'an dernier, ce qui signifie un record, selon des données préliminaires de l'autorité portuaire diffusées lundi matin alors que l'on remettait la Canne à pommeau d'or au premier navire à atteindre le port sans escale en 2016.

-

Alors que les Canadiens font le bilan de leurs finances pour la nouvelle année, un récent sondage mené par la Banque CIBC indique que les deux tiers des Canadiens (69 pour cent) se disent confiants par rapport à leur situation financière actuelle,  cinq pour cent de moins que l'année dernière, reflétant ainsi des reculs en Alberta, en Ontario et au Québec.