NOUVELLES
04/01/2016 06:26 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

L'université Garissa au Kenya rouvre ses portes neuf mois après un attentat

NAIROBI, Kenya — L'université kenyane où avait été perpétré un attentat qui a coûté la vie à 148 personnes, il y a neuf mois, a rouvert ses portes lundi sous haute sécurité.

Plusieurs Kenyans se réjouissent de la réouverture de l'université de Garissa, une façon pour eux de souligner que le peuple ne fléchira pas face à la violence des extrémistes.

Le secrétaire général de l'université, Mohammed Noor, a indiqué lundi qu'au moins 150 des 200 employés s'étaient présentés au travail.

M. Noor a confié à l'Associated Press qu'il avait des souvenirs vivaces de l'attentat du 2 avril puisqu'il vivait à l'école à ce moment-là. Le drame a fait 142 morts chez les étudiants, dont plusieurs qu'il connaissait personnellement. Six agents de sécurité ont également été tués.

Les extrémistes du groupe al-Shabab ont revendiqué la responsabilité de l'attaque, blâmant le Kenya pour avoir envoyé ses troupes en Somalie pour les combattre.