NOUVELLES
04/01/2016 00:15 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

Inde : l'armée passe au peigne fin la base aérienne attaquée par un commando

L'armée indienne soutenue par des hélicoptères inspectait lundi la base aérienne attaquée samedi par un commando islamiste présumé, une offensive qui a fait sept morts parmi les soldats et au moins quatre morts chez les assaillants.

La base de Pathankot, située dans l'Etat du Penjab, a été prise d'assaut samedi à l'aube par un commando soupçonné d'appartenir au groupe islamiste Jaish-e-Mohammed basé au Pakistan. Les échanges de feu ont duré 14 heures samedi et se sont poursuivis dimanche.

Les troupes indiennes fouillaient la base lundi pour détecter la présence d'éventuels assaillants survivants. Selon des responsables, leurs recherches se concentrent sur un bâtiment de deux étages où vivaient des familles et où s'étaient retranchés les membres du commando.

"L'opération continue sur la base", a dit un responsable militaire sous couvert d'anonymat. "Nous progressons pas à pas pour nettoyer la base et il est trop tôt pour dire quand l'opération sera finie".

L'attaque - qui a de façon exceptionnelle visé une installation militaire en dehors de la région du Cachemire revendiquée par Inde et Pakistan - pourrait avoir été conçue pour contrarier l'amélioration des relations entre les deux pays voisins.

Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est rendu au Pakistan le 25 décembre pour une visite surprise exceptionnelle à son homologue pakistanais Nawas Sharif.

A Pathankot, un journaliste de l'AFP entendait encore lundi des coups de feu sporadiques provenant de la base.

Le Pakistan a condamné samedi l'attaque de la base aérienne, la qualifiant d'"acte terroriste".

Le Jaish-e-Mohammed, interdit au Pakistan, combat l'Etat indien dans la région himalayenne du Cachemire, où un conflit séparatiste a fait quelque 100.000 morts.

L'Inde avait accusé le groupe islamiste d'avoir attaqué en décembre 2001 le parlement indien, faisant 11 morts et entraînant une escalade militaire à la frontière indo-pakistanaise au point d'amener les deux pays au bord de la guerre.

str-ja-anb/ef/alc