NOUVELLES
04/01/2016 05:26 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

Equateur: saisie record de plus de 79 tonnes de drogues en 2015

Les saisies de drogues ont atteint un record en Equateur au cours de l'année 2015 avec 79,2 tonnes confisquées, essentiellement de la cocaïne, et dont 63 tonnes destinées à l'étranger, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur, José Serrano.

Le précédent record s'élevait à 69 tonnes et datait de 2009, année de la fin d'un accord entre Quito et Washington, qui a permis aux Etats-Unis d'utiliser pendant dix ans une base militaire installée à Manta (sud-ouest) pour lutter contre le trafic de drogue.

Le ministre de l'Intérieur a estimé, via son compte Twitter, que l'Equateur a "pulvérisé plusieurs mythes", notamment celui selon lequel ce pays d'Amérique du Sud --voisin de la Colombie et du Pérou, premiers producteurs mondiaux de cocaïne-- "ne serait pas en mesure de lutter contre les narco-trafiquants" après de départ des militaires américains de la base de Manta.

M. Serrano a ajouté que la drogue saisie en 2015 représentait une valeur de plus de deux milliards de dollars, et qu'en outre, environ 200 gangs criminels avaient été démantelés.

Les années précédentes, les autorités équatoriennes avaient saisi 61,4 tonnes de drogues en 2014 et 57,4 tonnes en 2013, d'après des statistiques publiées par le ministère de l'Intérieur.

Selon le dernier rapport de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), portant sur l'année 2014 et présenté en octobre 2015, l'Equateur est un pays libre de cultures illicites et de transit de substances pour la fabrication de stupéfiants.

sp/fpp/tup/ib