NOUVELLES
03/01/2016 19:12 EST | Actualisé 03/01/2017 00:12 EST

En rompant ses relations diplomatiques, Ryad ne peut faire oublier l'exécution de Nimr (Iran)

L'Iran estime lundi que la décision de l'Arabie saoudite de rompre ses relations avec Téhéran, après des attaques contre les représentations diplomatiques de Ryad, ne pourra faire oublier la "grande erreur" qu'est l'exécution d'un dignitaire chiite, rapporte l'agence Irna.

"En décidant de rompre ses relations (diplomatiques), l'Arabie saoudite ne peut pas faire oublier sa grande erreur d'avoir exécuté un dignitaire religieux" chiite, Nimr Baqer al-Nimr, a déclaré Hossein Amir Abdollahian, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, selon Irna. Il a ajouté que "les diplomates saoudiens à Téhéran et à Machhad (nord-est de l'Iran) n'ont subi aucun dommage" lorsque des foules furieuses ont attaqué l'ambassade et le consulat saoudiens respectivement situés dans ces deux villes.

sgh/mba