NOUVELLES
04/01/2016 08:21 EST | Actualisé 04/01/2017 00:12 EST

Crise Téhéran-Ryad: Kerry a appelé ses homologues iranien et saoudien au calme (diplomate américain)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est entretenu lundi avec ses homologues iranien et saoudien pour presser les deux puissances rivales au Moyen-Orient de faire baisser les tensions, a confié un diplomate américain.

Ce responsable de l'administration américaine a fait état auprès de l'AFP de deux conversations téléphoniques distinctes entre M. Kerry et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif puis avec le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir.

"Nous (les) exhortons au calme et à la désescalade. La situation doit être apaisée", a expliqué le diplomate américain à la suite des appels téléphoniques de son ministre.

Les vives tensions entre l'Iran chiite et ses voisins arabes sunnites ont franchi un nouveau seuil lundi, l'Arabie saoudite et ses alliés rompant ou réduisant leurs relations diplomatiques avec Téhéran après une crise déclenchée par l'exécution d'un dignitaire chiite.

Craignant une escalade aux conséquences imprévisibles, les Etats-Unis, alliés des Saoudiens mais qui se sont aussi rapprochés des Iraniens à la faveur de l'accord sur le nucléaire conclu en juillet, avaient réclamé dimanche soir "des mesures positives pour calmer les tensions".

L'administration du président Barack Obama se retrouve en quelque sorte en porte-à-faux dans cette crise selon plusieurs experts, conséquence de sa politique de réchauffement avec la République islamique iranienne -- avec laquelle les relations diplomatiques sont rompues depuis 1980 -- qui a profondément déplu à l'allié saoudien.

nr-dc/vog