DIVERTISSEMENT
29/12/2015 11:43 EST | Actualisé 01/01/2016 03:03 EST

Bilan: 15 grands disparus de 2015 (VIDÉO)

De Jacques Parizeau à Christopher Lee en passant par Wolinski, ces hommes et ces femmes ont marqué la société par leur détermination, leur courage, leurs idéaux, leurs oeuvres, leurs actions. Retour sur 15 de ces personnalités qui ont perdu la vie en 2015.


SUZANNE LAPOINTE, 2 janvier

Suzanne Lapointe

 Photo :  Radio-Canada

L'animatrice, comédienne et chanteuse s'est éteinte d'un cancer des ganglions à 80 ans. Elle souffrait également d'alzheimer. Elle a marqué les esprits avec son rire caractéristique. Il a résonné dans de nombreux foyers québécois, spécialement à l'époque de l'émission Les démons du midi, qu'elle a animée aux côtés de son complice Gilles Latulippe de 1987 à 1993 et qui rejoignait quotidiennement 1 million de téléspectateurs. Elle avait vaincu un premier cancer du sein dans les années 1990. Suzanne Lapointe a été décorée de l'Ordre du Canada en 2008. - http://bit.ly/1Jh5z1k


CHARLIE HEBDO, 7 janvier

De gauche à droite : Charb, Cabu, Wolinski, et Tignous

De gauche à droite : Charb, Cabu, Wolinski, et Tignous

Quatre dessinateurs connus ont péri dans l'attentat du magazine satirique Charlie Hebdo. Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, était le directeur de l'hebdomadaire. L'homme de 47 ans dessinait la plupart des premières pages du journal. Il était sous protection policière depuis l'affaire des caricatures de Mahomet. Jean Cabut, 76 ans, alias Cabu, était un pilier du journal et une figure emblématique du dessin satirique en France. Son nom est entré dans le Larousse en 1985. Georges Wolinski, 80 ans, a collaboré au mythique journal Hara-Kiri dans les années 1960, avant de participer à la naissance de Charlie Hebdo. Il a publié quelque 80 albums, et ses dessins, souvent osés, lui ont valu de nombreux prix. Tignous, 57 ans, de son vrai nom Bernard Verlhac, collaborait régulièrement avec l'hebdo. Les magazines Marianne, Fluide glacial et L'Express ont souvent publié ses dessins. - http://bit.ly/1Kly2WJ


ANITA EKBERG, 11 janvier

Anita Ekberg en 1955

Anita Ekberg en 1955

 Photo :  AP

L'actrice suédoise est morte à 83 ans. Elle est devenue célèbre pour la scène du bain dans la fontaine de Trevi dans le film La dolce vita de Federico Fellini, en 1960. Née à Malmö en 1931, elle avait été élue Miss Suède en 1950 avant de devenir mannequin aux États-Unis, puis de jouer dans des rôles mineurs pour les studios Universal. Elle a reçu le Golden Globe du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L'allée sanglante en 1955. - http://bit.ly/1IfYVcx


ELMER LACH, 4 avril

Elmer Lach

 Photo :  PC/Paul Chiasson

Le dernier membre survivant de la « Punch Line », Elmer Lach, fidèle compagnon de Hector « Toe » Blake et de Maurice « Rocket » Richard, est décédé à l'âge de 97 ans. Il a passé 14 saisons dans l'uniforme du Canadien, de 1940 à 1954. Il a inscrit un total de 623 points (215 buts et 408 passes) en 664 matchs de saison. Lach a aidé Richard à devenir le premier joueur de l'histoire à marquer 50 buts dans une saison de 50 matchs, en réussissant 54 passes, ce qui était alors un record de la LNH. Lach a participé à trois conquêtes de la Coupe Stanley (1944, 1946 et 1953). - http://bit.ly/1QRlud8


JEAN-CLAUDE TURCOTTE, 8 avril

Le cardinal Jean-Claude Turcotte lors d'une messe en l'honneur du pape Jean Paul II le 2 avril 2005.

 Photo :  PC/PAUL CHIASSON

Le cardinal est décédé à l'âge de 78 ans. Il souffrait depuis plusieurs mois de sévères complications liées au diabète. D'abord nommé évêque de Montréal en 1982, il devient archevêque en 1990. Il occupera ce poste jusqu'à sa retraite en 2012. Entre-temps, il est fait cardinal par le pape Jean-Paul II en 1994. Durant sa longue carrière, le cardinal s'est dit partisan d'un discours d'ouverture et de modernité. Toutefois, il est resté fidèle aux positions traditionnelles de l'Église, notamment en ce qui a trait à l'avortement et à l'ordination des femmes. - http://bit.ly/1CnOT3G


PIERRE CLAUDE NOLIN, 24 avril

Le président du Sénat, Pierre Claude Nolin

 Photo :  PC/Adrian Wyld

Le sénateur conservateur et président du Sénat Pierre Claude Nolin avait 64 ans quand il a perdu sa bataille de près de cinq ans contre un cancer du pancréas. Il a été organisateur et conseiller de Brian Mulroney au Québec dans les années 1980. Il a été nommé au Sénat en 1993, à 42 ans. Conservateur fiscal, Pierre Claude Nolin s'était notamment inscrit en faux contre le Parti conservateur sur la question de la marijuana, dont il recommandait la légalisation, après avoir présidé le comité spécial du Sénat sur les drogues illicites, en 2002. - http://bit.ly/1Qy5b6y


B.B. KING, 14 mai

B.B. King au Festival international de jazz de Montréal en 1989.

B.B. King au Festival international de jazz de Montréal en 1989

 Photo :  Denis Alix

B.B. King s'est éteint à 89 ans, après avoir profondément marqué le monde de la musique. On le surnommait le roi du blues, avec sa voix unique et sa manière bien à lui de jouer de la guitare, qui a fait école. Riley B. King, de son vrai nom, a commencé à forger sa légende dans les années 1940, à Memphis. Il a enregistré plus de 50 albums et a offert pendant plusieurs décennies jusqu'à 300 spectacles par année. - http://bit.ly/1QOYdHz


JACQUES PARIZEAU, 1er juin

L'ex-premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, devant des étudiants dans la région montréalaise le 27 mars 2003. Il a déclaré qu'il appuyait le PM Bernard Landry et le Parti québécois à la prochaine élection.

 Photo :  PC/ANDRE FORGET

Le grand homme québécois est mort à 84 ans, et jusqu'à ses derniers jours, il aura participé à la vie publique. Cet indépendantiste convaincu a été chef du Parti québécois de 1988 à 1995. Il a été premier ministre du Québec pendant quelques mois (1994-1995), et il a quitté la politique active après l'échec du référendum de 1995. L'économiste de formation a servi l'État toute sa vie. Il fut un bâtisseur du Québec moderne. Il a notamment pris part à la nationalisation de l'électricité. Il a participé à l'éclosion du monde des affaires québécois. Il a aussi contribué à la création de la Régie des rentes et de la Caisse de dépôt et placement. Tant ses admirateurs que ses détracteurs ont salué sa supériorité intellectuelle et son sens de l'État. - http://bit.ly/1HKJgPW


CHRISTOPHER LEE, 7 juin

Veronica Carlson et Christopher Lee dans « Dracula has Risen from the Grave » (1968).

 Photo :  Getty Images/Keystone

Le prolifique acteur britannique, qui a joué dans plus de 350 films, s'est éteint à 93 ans. Il est surtout connu pour ses nombreuses interprétations de Dracula et de Frankenstein dans les films d'horreur des années 1950 et 1960. Plus récemment, il a interprété Saroumane dans la série Le seigneur des anneaux, et le comte Dooku dans la série de La guerre des étoiles. - http://bit.ly/1KZ4KvB


JEAN DORÉ, 15 juin

L'ancien maire de Montréal Jean Doré en 1986 (archives)

 Photo :  PC/Bill Grimshaw

L'ancien maire de Montréal est mort à 70 ans d'un cancer du pancréas. Jean Doré a dirigé la métropole de 1986 à 1994. Ses deux mandats à la mairie ont changé le visage de la métropole. Le maire Doré a gagné son pari de démocratiser les institutions politiques et de décentraliser la ville. Il a notamment établi des conseils d'établissements et il a créé la période des questions des citoyens lors des séances du conseil municipal. Le maire Doré a aussi profité du 350e anniversaire de la fondation de Montréal en 1992 pour inaugurer des lieux culturels, dont le Biodôme et le Musée d'archéologie de la Pointe-à-Callière. L'administration Doré a mis en place le premier plan d'urbanisme de Montréal et la première piste cyclable. - http://bit.ly/1G8Cz9l


OMAR SHARIF, 10 juillet

Omar Sharif dans le film « Docteur Jivago »

Omar Sharif dans le film « Docteur Jivago »

 Photo :  PC/The Canadian Press/AP Photo/MGM

L'acteur égyptien, qui souffrait d'alzheimer, est mort d'une crise cardiaque à l'âge de 83 ans. Vedette du cinéma égyptien à compter des années 1950, il s'est fait connaître du reste du monde avec son premier rôle en anglais en 1962, celui de Sharif Ali dans Lawrence d'Arabie. Cette performance lui avait valu un Golden Globe. Il a remporté un deuxième Golden Globe pour son rôle-titre dans Docteur Jivago, sacré meilleur film aux Oscars de 1966. Le dernier film dans lequel il a tenu un rôle, Rock the Casbah de Laïla Marrakchi, est paru en 2013. - http://bit.ly/1Cuvzs2


HUGO ST-CYR, 24 septembre

Hugo St-Cyr

 Photo :  Agence Robitaille Corbeil

L'idole d'une génération est décédée à 36 ans d'un cancer des os. Le comédien et musicien a marqué les jeunes adultes francophones du pays avec son rôle de Michel Couillard dans la série culte Watatatow, diffusée sur les ondes de Radio-Canada de 1991 à 2005. Il est l'un des seuls personnages à avoir traversé les quelque 1220 épisodes de la série. Pour ce rôle, Hugo St-Cyr a remporté cinq prix MetroStar consécutifs (de 1997 à 2001) et un prix Gémeaux en 1992. Il a également joué dans les téléséries Annie et ses hommes, Un gars, une fille, Harmonium, Une voix en or et Ent'Cadieux. Au cinéma, il a tenu des rôles dans Le cœur au poing (1998) et Jack Paradise (Les nuits de Montréal) (2004). Il était aussi batteur de l'Hugo St-Cyr Sextet, une formation jazz. - http://bit.ly/1WlxLIb


HENNING MANKELL, 5 octobre

L'auteur sudois Henning Mankell

 Photo :  Fabian Bimmer

Le prolifique auteur suédois a été emporté par un cancer à l'âge de 67 ans. Il laisse derrière lui une œuvre de 42 titres, dont 12 de la populaire série policière Wallander. Il s'est forgé une notoriété internationale, vendant plus de 40 millions d'exemplaires de ses écrits dans plus de 40 langues. Henning Mankell était marié à Eva Bergman, la fille du cinéaste Ingmar Bergman, dont il était proche. - http://bit.ly/1RtUgea


NORMAND L'AMOUR, 3 novembre

Normand L'Amour

 Photo :  Radio-Canada

L'auteur-compositeur-interprète Normand L'Amour, de son vrai nom Normand Cournoyer, est décédé à l'âge de 85 ans à la suite de problèmes cardiaques. Il s'était fait connaître par ses chansons à la fois humoristiques et naïves, telles que La poignée de porte et Le petit pinson. Il a fait quelques apparitions à la télévision. Il a notamment animé des segments météo mémorables à La fin du monde est à 7 heures. Il était fortement associé au célèbre restaurant Le Madrid, sur l'autoroute 20, qu'il avait choisi comme lieu de vente de ses albums. - http://bit.ly/1k9clAC


GEORGES-HÉBERT GERMAIN, 13 novembre

Georges Hébert-Germain, à l'émission <em>Plus on est de fous, plus on lit!</em> en mars 2013

 Photo :  ICI Radio-Canada/Philippe Couture

Le journaliste et écrivain québécois est mort d'un cancer à 71 ans. Il a eu une longue carrière dans la presse écrite et électronique. Il a notamment été chroniqueur à La bande des six, une émission culturelle à la télé de Radio-Canada, de 1989 à 1993. Il a aussi été biographe. On lui doit notamment les portraits de Guy Lafleur, de Céline Dion et de René Angelil. Ses livres ont créé la controverse, parce qu'il était rémunéré par ceux sur qui il écrivait. Sa dernière biographie, sur Robert Bourassa, a aussi été critiquée, car elle contient des erreurs de fait importantes. - http://bit.ly/1RXq2Q1


ET BIEN D'AUTRES...

L'auteur-compositeur-interprète français Guy Béart, le réalisateur, scénariste et producteur Denis Héroux, l'ancien felquiste Francis Simard... Voyez, en images et en sons, d'autres grands disparus de 2015.


Et vous? Quel est le grand disparu qui vous a le plus marqué en 2015? Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo
Ils sont décédés en 2015
Voyez les images