NOUVELLES
28/12/2015 05:30 EST | Actualisé 28/12/2016 00:12 EST

Le pétrole ouvre en baisse à New York dans un marché déprimé par le Japon

Les cours du pétrole se repliaient lundi à l'ouverture à New York, les investisseurs étant refroidis par un mauvais indicateur japonais venant relancer des inquiétudes pour la demande.

Vers 14H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 89 cents à 37,21 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir progressé de près de deux dollars la semaine dernière.

Les investisseurs retrouvant le marché après trois jours de fermeture pour les fêtes de Noël semblaient d'humeur morose.

"Nous avons vu des chiffres très faibles au Japon sur la production industrielle, donc cela met les cours sous pression car cela suscite de nouveau des inquiétudes pour la demande", a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group.

Du côté de l'offre surabondante de pétrole, qui plombe le marché depuis un an et demi, M. Flynn a souligné par ailleurs que les investisseurs attendent toujours avec appréhension l'arrivée sur le marché du pétrole iranien, que doit permettre la levée des sanctions économiques occidentales.

"Il y a beaucoup de questions sur la quantité que l'Iran peut réellement produire, mais cette perspective inquiète tout de même", a-t-il dit.

L'Iran a l'intention d'augmenter sa production d'au moins 500.000 barils par jour (mbj) immédiatement après la levée des sanctions, qui doit intervenir début 2016 dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

bur-chr/jld/vog