NOUVELLES
28/12/2015 02:33 EST | Actualisé 28/12/2016 00:12 EST

Haltérophilie: la Fédération russe défend Lovchev, soupçonné de dopage

La Fédération russe d'haltérophilie a demandé lundi une contre-enquête à la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) à propos d'Aleksei Lovchev, provisoirement suspendu par l'IWF en raison de soupçons de dopage.

"Nous avons envoyé à l'IWF une demande de renseignements à propos de l'échantillon B de Lovchev ainsi qu'une enquête indépendante", a assuré Alexander Petrov, vice-président de la Fédération russe, selon l'agence R Sport.

"L'IWF va proposer un jour pour l'audience au comité anti-dopage de la Fédération tandis qu'un laboratoire de Montréal va analyser l'échantillon B."

Fin novembre, Aleksei Lovchev avait été sacré champion du monde des +105 kg à Houston (Etats-Unis) en établissant un nouveau record du monde à l'épaulé-jeté en soulevant 264 kg.

Le 24 décembre, l'IWF a annoncé avoir découvert des traces d'ipamoréline, une substance interdite à effet hormonal, dans l'échantillon A de M. Lovchev prélevé lors d'un contrôle effectué dans le cadre de ces Mondiaux. Soupçonné d'"avoir violé les règles antidopage", l'athlète âgé de 26 ans avait été "provisoirement suspendu".

De son côté, Lovchev a clamé son innocence, en affirmant dans un entretien à la chaîne de télévision sportive russe Match être dans un état de "choc absolu" après les révélations de l'IWF.

Ce scandale arrive alors que l'athlétisme russe est secoué par des accusations de dopage organisé, qui pourraient voir la discipline bannie des JO-2016.

af/mca/jcp