NOUVELLES
28/12/2015 09:52 EST | Actualisé 28/12/2015 09:54 EST

Essai routier Jeep Renegade 2016: le petit costaud (PHOTOS)

EcoloAuto.com

On aime ou on n’aime pas le Jeep Renegade. À son volant, oubliez l’indifférence, le petit véhicule est conçu pour attirer l’attention, et pour s’attirer des compliments ou du rejet. La discrétion n’est pas son fort, et c’est bien ainsi. Car le petit utilitaire sport s’est donné comme mission de perpétuer à la fois les capacités hors route de la lignée Jeep et à la fois le style unique à ce genre de véhicule.

LIRE AUSSI:

» Est-ce que Ford prépare un F-150 hybride?

Bref, le Jeep Renegade est unique en son genre, ce qui est loin de déplaire à ceux qui, comme moi, apprécient les choses différentes. Je ressens le besoin ici de préciser que j’ai été locataire d’une Pontiac Aztek durant quelques années, non pas pour le look mais bien pour le côté pratique, comme quoi même les choses différentes ont leur utilité.

L'article se poursuit après la galerie photos.

Galerie photo Jeep Renegade 2016 Voyez les images

En revanche, dans le cas du Renegade, la différence est plus charmante que dans le cas de mon ancien véhicule. Même si sa silhouette sort de l’ordinaire, la petite Jeep a un petit quelque chose de bon enfant, plus proche des camionnettes réduites de notre enfance que des véhicules sans âmes.

Mieux encore, quand on regarde le Jeep Renegade, ça ne fait aucun doute : il est un sérieux prétendant à parcourir champs et vallées, et donne même l’impression qu’il pourrait franchir presque toutes les surfaces.

Évidemment, il y a un bémol. Alors que notre modèle d’essai était la version TrailHawk qui, comme son nom l’indique, est la plus outillée pour parcourir les sentiers, les versions de base sont moins bien équipées et ne peuvent prétendre à autant de capacités athlétiques. La réalité c’est que cela a fort peu d’importance, puisque la grande majorité des propriétaires ne franchiront jamais la petite ligne qui sépare la chaussée asphaltée de la randonnée en forêt. Mais leur voiture, elle, aura l’allure de celle qui est capable.

Utilitaire et fier de l’être

Disons-le tout de suite, le Jeep Renegade ne cache pas ses origines. D’une part, parce qu’il est offert en couleurs vives qui sont tout sauf discrètes (notre version d’essai peinte en bleu néon en est la preuve) et d’autre part, parce que la forme même du véhicule se distingue d’entre toutes.

La silhouette est carrée, et semble plutôt costaude pour un véhicule de cette dimension. Après tout, le Renegade ne fait que 4,2 mètres de longueur sur 1,7 mètre de hauteur, mais c’est sa largeur, tout juste au-dessus de 2 mètres, qui le rend si différent et qui lui donne une présence forte sur la route, garantissant sa stabilité en toutes circonstances pourrait-on affirmer.

Si notre Trailhawk d’essai pouvait compter sur le moteur le plus puissant, soit le 4 cylindres multi-air de 2.4 L de 180 chevaux et 175 lb-pi de couple partagé notamment avec la Chrysler 200 ainsi qu’avec le Renegade Limited, les autres déclinaisons doivent plutôt compter sur un moteur 1,4 L turbocompressé de 160 chevaux et 184 livres-pied. Une manuelle à six rapports est offerte sur certaines versions du Renegade, mais notre modèle d'essai était plutôt doté d'une boîte automatique à neuf rapports.

Et c’est bien là son pire défaut. Car cette boite automatique à 9 vitesses n’a pas fait que des heureux depuis son avènement, bien au contraire. Elle semble chercher constamment le bon rapport, et ne semble jamais trouver le plus efficace. On dirait presque que neuf rapports, c'est trop pour l’ordinateur de bord qui ne sait pas compter jusque-là. Bref, malgré une mise à jour en cours d’année, cette automatique continue d’être un sérieux handicap pour le petit Jeep.

Autres options

Le moteur le plus puissant n’est cependant pas la seule particularité de la version Trailhawk (qui n’est, rappelons-le, dominé au classement que par le Limited encore plus équipé). Dans les faits, ce qui le distingue le plus c’est le rouage à quatre roues motrices avec un rapport démultiplié, du système Selec-Terrain qui aide la transmission à confronter des obstacles spécifiques ainsi que des réglages de suspension et d’un style les plus agressifs du groupe.

Autres particularités du Trailhawk, il arrive avec une garde au sol plus élevée, un châssis plus résistant et un angle de braquage de 10 % supérieur aux autres déclinaisons. Le véhicule peut franchir des flaques d’eau dignes de ruisseaux et, grâce à une protection supplémentaire sous le châssis, s'attaquer à des sentiers beaucoup plus difficiles. Quant au Selec-terrain, rapidement expliqué, on peut choisir le type de terrain sur lequel on se retrouve, et le système fera réagir les composantes mécaniques en conséquence afin d'obtenir la meilleure adhérence.

Quant aux suspensions, elles sont capables d’affronter les chaussées les plus accidentées, permettant notamment de franchir des obstacles plus extrêmes que ses autres frères de même catégorie. C’est avec ces réglages que le Jeep Renegade affiche clairement sa personnalité Jeep.

Habitacle agréable

Bien que la silhouette soit définitivement Jeep avec sa grille à sept barres distinctive et encadrée de phares ronds, c’est dans l’habitacle que le petit Renegade surprend.

Les matériaux sont recherchés, le design aussi étonnant que la silhouette elle-même, et la liste d’accessoires longue pour un véhicule de cette taille. Du nombre, le système multimédia UConnect avec écran d’affichage central (toujours un des plus simples à utiliser du marché), et une gamme complète de boutons redondants sur le volant qui permettent de tout contrôler du bout des doigts.

Il est vrai que les changements de canal ou de volume avec les boutons placés derrière le volant (une particularité que presque tous les véhicules de FCA connaissent) n’est pas la méthode que je préfère, on s’en contente.

Petit détail amusant : faire le tour de l’habitacle est un exercice de patience et d’observation agréable puisque la compagnie y a dissimulé des tonnes d’images et des logos de Jeep qui sont parfois simples à trouver (comme les haut-parleurs dans les portières), parfois plus difficiles (comme ceux dissimulés à la base du pare-brise).

Conclusion

Amusant, stylé, capable, le Jeep Renegade 2016 a beaucoup d’atout pour lui. Mais, car il y a un énorme mais, il faut en regarder la facture. Un prix de départ de 19 995 $ semble intéressant, mais dès que l'on ajoute moindrement de l'équipement, la facture augmente considérablement, plus que certains rivaux du moins. Le Renegade sort alors très loin de la catégorie des petits jouets amusants!

SOURCE: EcoloAuto.com