NOUVELLES
26/12/2015 06:57 EST | Actualisé 26/12/2016 00:12 EST

USA: nouvel incendie suspect dans une mosquée

La police enquêtait samedi sur un incendie suspect survenu dans une mosquée de Houston, dans le sud des Etats-Unis, une grande association musulmane dénonçant une recrudescence d'attaques depuis l'attentat de San Bernardino.

Le feu est "parti de plusieurs points", ce qui le rend "suspect", a indiqué une porte-parole de la police chargée notamment d'enquêter sur les armes et explosifs (ATF) aux médias locaux.

L'incendie est survenu vendredi après-midi dans la mosquée Masjid. Personne n'a été blessé et aucun suspect n'avait été interpellé samedi.

"Compte tenu de la hausse récente des incidents haineux visant des mosquées dans tout le pays, nous appelons les forces de l'ordre à enquêter sur un possible mobile discriminatoire derrière cet incendie", a déclaré le directeur du Comité de relations américano-islamiques (CAIR) à Houston, Mustafaa Carroll, selon un communiqué de l'organisation.

"Les autorités consultent les vidéos des caméras de surveillance et affirment que le feu est +suspect+", ajoute le CAIR dans le communiqué.

Quelque 80 pompiers ont été mobilisés pour éteindre le sinistre, qui a détruit l'intérieur de la petite mosquée installée dans un centre commercial, selon les médias locaux qui montraient des images d'agents de l'ATF ainsi que des policiers locaux inspectant les lieux vendredi. Le FBI, la police fédérale, enquête également, selon les journalistes sur place.

Un autre incendie suspect avait touché une mosquée de Los Angeles sans faire de blessés, le 11 décembre. Un homme de 23 ans a depuis été accusé d'avoir mis le feu volontairement, selon la presse locale.

Les Etats-Unis connaissent une résurgence de sentiments anti-musulmans depuis l'attaque d'inspiration jihadiste qui a fait 14 morts et plus de 20 blessés le 2 décembre dans la ville californienne de San Bernardino, non loin de Los Angeles.

Des déclarations incendiaires agitent depuis la campagne présidentielle américaine, le candidat républicain Donald Trump ayant notamment proposé d'empêcher tous les musulmans d'entrer aux Etats-Unis. D'autres ne veulent pas accueillir de réfugiés syriens, de peur que des jihadistes ne se glissent parmi eux pour commettre des attentats sur le sol américain.

elc/lby