NOUVELLES
26/12/2015 15:01 EST | Actualisé 26/12/2016 00:12 EST

Seahawks et Rams prennent des chemins opposés

Ce qui s'est produit du côté des Rams de St. Louis (6-8) et des Seahawks de Seattle (9-5) en début de saison n'aura finalement été qu'un mirage.

Les Seahawks ont fait oublier leur départ catastrophique, incluant une défaite à St. Louis en lever de rideau, et ils se retrouvent à nouveau parmi les favoris pour atteindre le Super Bowl dans l'Association nationale.

Et les Rams, à l'inverse, ont prouvé à nouveau qu'ils n'étaient pas prêts à faire partie de l'élite de la Division ouest de la Nationale, en compagnie des Seahawks et les Cardinals de l'Arizona.

Les hommes de Pete Carroll seront les hôtes des Rams dimanche et le seul enjeu appartient aux Seahawks, qui espèrent obtenir le meilleur des deux laissez-passer supplémentaires de meilleurs deuxièmes dans la Nationale.

Seattle sera soit la cinquième, soit la sixième tête de série de l'Association nationale puisque les Cardinals sont déjà assurés du titre de section. Mais en terminant au 5e échelon, les Seahawks auraient rendez-vous avec les champions de la Division est au tour initial, tandis qu'en concluant au 6e rang, ils pourraient devoir rendre visite aux Packers de Green Bay.

« Nous voulons maintenir la cadence et jouer au meilleur de nos capacités chaque semaine, a indiqué l'entraîneur-chef Pete Carroll. On verra où nous en sommes la semaine prochaine, mais il n'y aura pas de raison de ne pas vouloir garder la pédale au plancher. »

Qui arrêtera Wilson?

Les Rams devraient offrir une bonne opposition au quart Russell Wilson, qui est en feu depuis quelques semaines. L'unité défensive de St. Louis a d'ailleurs déjà donné des maux de tête à Wilson par le passé.

À ses cinq derniers matchs, Wilson a lancé 19 passes de touché contre aucune interception. Ces chiffres lui ont permis de s'insérer dans les discussions pour le titre de joueur par excellence. Il continue cependant à être hanté par le mauvais début de saison des siens, incluant une défaite en prolongation de 34-31 contre les Rams, quand il avait été victime de six sacs.

Lors de ses six derniers départs face aux représentants de l'État du Missouri, Wilson a encaissé 29 sacs.

« Il va accepter un sac si nécessaire ou il va lancer le ballon s'il le faut. Mais le gars a une bague de championnat, a rappelé l'entraîneur-chef de St. Louis, Jeff Fisher. Il est un bon joueur. Notre mission sera de l'arrêter. »