NOUVELLES
26/12/2015 07:45 EST | Actualisé 26/12/2015 07:50 EST

Les 6 mauvais coups de 2015 dans l'industrie automobile (PHOTOS)

EcoloAuto.com

C’est la fin de l’année, et comme chaque fin d’année, l’heure est aux bilans. L’industrie automobile n’échappe pas à cette tendance, et la perspective d’une nouvelle année est souvent le moment de revoir les bons, et les moins bons, moments de l’année.

En fait, ces derniers, les moins bons moments, ont tendance à demeurer plus longtemps dans l’esprit des consommateurs. Il est plus difficile d’oublier une cruelle déception que de se souvenir de nos plus grands plaisirs.

Le monde automobile ne fait pas exception à la règle. Que ce soit une voiture qui n’atteint pas les standards de qualité espérés, des situations nous forçant à agir un peu contre notre gré, ou une promesse qui n'est pas tenue, le côté négatif laisse un souvenir amer et durable.

LIRE AUSSI : 189 900 $ pour l’Acura NSX 2017

Voilà pourquoi il faut en parler. Pas pour ressasser de mauvais souvenirs, mais plutôt pour tenter de les éliminer de notre esprit.

Souhaitons cependant que les manufacturiers impliqués dans ces mauvais moments de 2015 en tirent une leçon, et ne nous fassent plus jamais subir le même sort.

Le Dieselgate

À tout seigneur, tout honneur. S’il y avait des Olympiques du raté de l’année, Volkswagen remporterait la médaille d’or, et serait soupçonné de dopage tellement ils sont en avance. L’installation d’un logiciel défectueux destiné à tromper les tests d’émissions polluantes sur les voitures diesel dans plus de 11 millions de véhicules au monde est le plus grand scandale du genre de l’histoire. Jamais un constructeur n’avait admis avoir autant trompé ses clients. La compagnie s’en sort malgré tout assez bien, même si on ne verra plus jamais le slogan Das Auto.

La fiabilité de la Model S

Les amateurs de Tesla, et les faiseurs de tendances, ne l’admettront jamais, mais malgré les ventes en progression constante du manufacturier de voitures électriques, il faut se souvenir que la voiture ultramoderne a perdu sa recommandation de la part de Consumer Report comme étant un bon achat. Cela peut sembler anodin, mais a eu des répercussions jusque sur le titre de Tesla en bourse.

Les voitures autonomes

Alors que l’an dernier, on les présentait comme de véritables modèles de science-fiction, les voitures autonomes ont commencé à avoir mauvaise presse en Amérique. Impliquées dans plusieurs accidents matériels, on se questionne à savoir si leur programmation est adéquate. Et pendant que l’on palabre sur la responsabilité d’un accident de voiture autonome, les avocats s’alignent déjà pour entamer des poursuites.

Rappel des coussins gonflables

Si vous vous appelez Takata, vous ne voulez plus voir votre nom dans l’actualité. Une défectuosité dans le coussin de sécurité de la firme japonaise a entrainé des rappels de plus de 30 millions de véhicules partout au monde, notamment de 12 millions de Toyota. Pire encore, Takata a été trouvé coupable d’avoir falsifié ses rapports. La firme a déjà perdu Honda comme client, et les pertes s’accumulent toujours.

Les rappels de voitures

Ils se calculent par millions, et au sein de toutes les compagnies. On ne peut donc pas en blâmer une plus que l’autre. Mais en 2015, le nombre de rappels est en hausse de plus de 40% selon Automotive News. La raison de ces rappels : l’usage de mêmes composantes pour plusieurs modèles, et la frilosité de certains constructeurs qui préfèrent rappeler plutôt que de prendre un risque. Il faut dire que les amendes se multiplient aux États-Unis pour des rappels effectués trop tard.

Les pires voitures de 2015

Attention, ce n’est pas ici un jugement de notre part, mais bien une évaluation faite par le magazine américain Consumer Reports. Selon la rédaction, après plusieurs tests objectifs, quatre voitures ont reçu le titre de Pires voitures de l’année 2015 : la Kia Sedona, la Chrysler 200, la Lexus NX et le Land Rover Discovery Sport, toutes essentiellement pour des raisons de comportement routier. On n’est pas obligé d’être d’accord avec la liste, mais il faut admettre que les raisons soulevées sont fondées.

Galerie photo Les 6 mauvais coups de 2015 dans l’industrie automobile Voyez les images