NOUVELLES
25/12/2015 19:05 EST | Actualisé 25/12/2016 00:12 EST

Birmanie: nouveau glissement de terrain dans une mine de jade

Des dizaines de personnes étaient portées disparues samedi après un glissement de terrain dans une mine de jade dans le nord de la Birmanie, deuxième accident grave de ce genre en un mois.

"Les secours ont commencé leur travail et nous sommes à la recherche des corps mais nous ne pouvons pas encore donner de chiffres", a expliqué à l'AFP Nilar Myint, un fonctionnaire de la région de Hpakant.

Fin novembre, plus de 100 personnes étaient mortes dans cette région isolée à la frontière de la Chine, quand une montagne de remblais s'est effondrée sur des dizaines de cabanes de fortune dans lesquelles dormaient des habitants vivant de la recherche de morceaux de jade restés non exploités.

Ce type d'accident est fréquent dans la région, où le paysage est aujourd'hui lunaire tant il a été transformé par l'exploitation des mines, au mépris de l'environnement. Mais l'accident de fin novembre était le plus meurtrier des dernières années.

Selon les ONG, ces derniers mois, des dizaines d'habitants sont morts dans de petits éboulements de terrain.

Des milliers de travailleurs birmans pauvres affluent dans cette région aux confins de la Chine pour tenter de trouver des morceaux de jade négligés par les pelleteuses, une activité non contrôlée sur laquelle les autorités et compagnies ferment les yeux.

La Birmanie tire de grands profits de la présence massive de jade dans le sous-sol de cette région minière, qui produit l'essentiel de la production mondiale de cette pierre précieuse.

Malgré les réformes, le plus grand secret continue d'entourer ce marché du jade, qui reste la chasse gardée des vieilles élites ayant bâti leurs fortunes à l'époque de la junte autodissoute en 2011.

zaw-tib/tll