NOUVELLES
24/12/2015 16:13 EST | Actualisé 24/12/2016 00:12 EST

Les drones : des cadeaux populaires, mais avec des règles strictes

Les drones, ces petits appareils volants télécommandés, font partie des cadeaux populaires en ce temps des fêtes. Leur pilotage est plutôt facile, mais attention : ils ne peuvent pas voler n'importe où.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Chez Exo Drone, une école consacrée au pilotage de drones située dans un secteur rural de Laval, les élèves ne manquent pas, dit le directeur des opérations, Brice Lach.

« C'est une espèce d'aéroport pour les drones », explique-t-il.

Des professionnels viennent apprendre à piloter des drones pour s'en servir dans leur domaine respectif, comme la construction, la vidéo ou encore l'arpentage. Et des amateurs s'inscrivent aussi.

Même constat du côté de Michel Grenier, propriétaire de la boutique Distribution aux modélistes, à Laval. « Les prix du marché ont beaucoup baissé », dit-il.

Les drones sont les engins les plus vendus cette année dans sa boutique. Les prix varient de quelques centaines à plusieurs milliers de dollars, selon le modèle.

Le pilotage de drones est assez intuitif, poursuit M. Grenier, mais il y a des règles strictes à suivre. Les professionnels ont besoin d'un permis de Transports Canada et les amateurs ne peuvent les faire voler n'importe où.

Malgré les avertissements, certains semblent ne pas suivre ces règles, à en juger par des vidéos disponibles sur les réseaux sociaux. « Je suis déjà allé voir des vidéos sur YouTube [...]. C'est beau le stade olympique, c'est beau la ville vue d'en haut, mais il faut être prudent », affirme M. Grenier.

En 2015, on dénombre 86 incidents impliquant des drones au Canada, sans conséquence grave. C'est deux fois plus qu'en 2014.

Transports Canada a d'ailleurs produit plusieurs vidéos, dont celle-ci inspirée de la saga La guerre des étoiles, pour sensibiliser les Canadiens aux règles entourant l'utilisation des drones.