NOUVELLES
24/12/2015 05:17 EST | Actualisé 24/12/2016 00:12 EST

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, à la veille de Noël

Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse jeudi à New York, au lendemain d'une nette reprise dans la foulée d'une chute des stocks américains, en l'absence de nombreux investisseurs pour une séance raccourcie à la veille de Noël.

Vers 14H05 GMT, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en février prenait 47 cents à 37,97 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir gagné près d'un dollar et demi la veille.

"Le regain des cours a été en partie déclenché par une baisse inattendue des stocks commerciaux de pétrole la semaine précédente aux Etats-Unis", a noté Tim Evans, de Citi.

Dans ses chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre américaine, le département de l'Energie des Etats-Unis a annoncé mercredi que les stocks de brut avaient reculé de 5,9 millions de barils.

Même si certains observateurs minimisaient la signification de cette baisse en notant qu'elle était surtout due à un déclin des importations, "elle a détourné l'attention de nouvelles prévisions de long terme plutôt pessimistes de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)", a noté M. Evans.

L'OPEP a indiqué mercredi réévaluer à la hausse sa prévision de production à l'horizon 2020, qui resterait toutefois inférieure à l'offre actuelle de ses membres, engagés dans une politique de prix bas qui divise au sein même du cartel.

L'organisation avait donné début décembre un nouveau coup à un marché déjà déprimé en renonçant à se fixer des objectifs fixés de production, ce qui a contribué à faire chuter les cours à leurs plus bas niveaux depuis 2009 à New York, et depuis 2004 à Londres, où le prix du Brent rebondit aussi un peu jeudi autour de 37,50 dollars le baril.

Pour le moment, le rebond des cours "doit bien être remis dans un contexte de volumes d'échanges qui s'amenuisent avant les Fêtes, car les investisseurs cherchent à ajuster leurs comptes en cette fin d'année", a prévenu Michael Hewson, de CMC Markets.

De nombreux investisseurs ont d'ailleurs déserté le marché jeudi, d'autant qu'il fermera à New York avec une heure d'avance, à 18H30 GMT.

bur-jdy/jld/bdx