NOUVELLES
24/12/2015 10:01 EST | Actualisé 24/12/2015 10:01 EST

C'est un projectile, et pas le grizzly, qui a tué Claudia Huber au Yukon l'an dernier

Facebook

Claudia Huber, attaquée l'an dernier par un ours grizzly dans sa maison de Johnson's Crossing au Yukon, est en fait morte d'une balle qui a dévié du fusil de son mari affairé à abattre l'animal, selon un rapport de la coroner en chef.

Matthias Liniger a tiré plusieurs fois quand sa femme s'est retrouvée la proie de l'animal. Deux balles ont atteint l'ours et l'ont tué, mais les enquêteurs ont déterminé qu'un troisième projectile a dévié de sa trajectoire en frappant la branche d'un arbre et a atteint Claudia Huber à la poitrine.

La coroner du Yukon, Kirsten Macdonald, qui vient de publier son rapport, affirme qu'il s'agit d'un dossier qui ne ressemble à aucun autre.

« Il faut être clair. L'attaque n'allait pas s'arrêter. Si l'ours n'avait pas été tué, il aurait poursuivi son attaque et aurait sûrement tué [Claudia Huber]. L'ours n'allait pas s'arrêter à moins d'être mort. Il n'y avait pas d'autre option. »

— Kirsten Macdonald, coroner en chef du Yukon

Les conclusions préliminaires avaient suggéré que Claudia Huber était morte des blessures infligées par l'ours en raison de l'état général du corps et des vêtements. L'autopsie a par la suite révélé la blessure par balle. Les enquêteurs se sont donc rendus sur la propriété et ont été en mesure de trouver la branche endommagée par le projectile.

Un autre deuil

Matthias Liniger, émotif en entrevue

En entrevue, Matthias Liniger affirme que le rapport de la coroner ravive des mémoires douloureuses. La publication a d'ailleurs été retardée pour permettre au veuf de se préparer à sa sortie.

L'homme qui habite toujours au territoire croit toutefois que ce rapport lui permettra de vivre son deuil pleinement.

« J'avais un choix. Soit que je me jetais aux loups dans les bois, ou que je tourne la page. Claudia m'aurait botté les fesses en me disant qu'il faut tourner la page. »

— Matthias Liniger

Matthias Liniger ne sent pas responsable de la mort de Claudia Huber, mais affirme que les nouvelles conclusions sont écrasantes. « C'était déjà trop gros ce qu'il s'est passé, ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu. Il me faut maintenant surmonter aussi le fait qu'une balle l'ait tué. »

Une meilleure éducation est nécessaire

La coroner conclut qu'il faut éduquer davantage les Yukonnais sur les approches à prendre relativement à une attaque d'ours. Kirsten Lacdonald souligne que, lors qu'une attaque prédatrice, il faut se défendre ardemment et non « faire le mort » comme l'a fait Claudia Huber. La coroner rappelle par ailleurs qu'en milieu rural, les résidents doivent redoubler d'efforts pour nettoyer et garder leur terrain libre de nourriture. Elle note toutefois que le terrain des victimes respectait cette règle.

D'après le texte de Cheryl Kawaja et Chris Windeyer, CBC North

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter