NOUVELLES
24/12/2015 11:49 EST | Actualisé 24/12/2016 00:12 EST

Arabie saoudite: 25 morts dans l'incendie d'un hôpital

Au moins 25 personnes sont mortes et 123 ont été blessées dans un incendie qui a ravagé jeudi une partie d'un hôpital dans le sud-ouest de l'Arabie Saoudite, ont annoncé la Défense civile et le ministère de la Santé.

Le sinistre s'est déclaré au niveau de l'unité de soins intensifs et du service de maternité de l'hôpital public de la ville de Jazan, a ajouté la Défense civile sur Twitter.

Elle a ensuite indiqué que le feu avait été maîtrisé et qu'"une enquête était en cours pour déterminer l'origine" de l'incendie.

La Défense civile a ajouté avoir mobilisé 21 équipes de pompiers et de secouristes pour maîtriser le feu et évacuer les victimes.

L'intervention rapide des secouristes a permis d'évacuer sans encombres les enfants des couveuses et les patients de l'unité de soins intensifs, a affirmé le ministre de la Santé Khaled Al-Faleh dans un communiqué.

"Malheureusement, l'épaisse fumée provoquée par l'incendie s'est propagée dans les étages supérieurs de l'hôpital, causant 25 morts et 123 blessés", a ajouté le ministre dans son communiqué, publié par l'agence officielle SPA.

Assurant "n'accepter aucune complaisance concernant la sécurité des patients", le ministre a prévenu dans un tweet que ceux dont "la négligence" sera prouvée par l'enquête "seront tenus de rendre des comptes".

"Nous allons reconsidérer toutes les mesures de sécurité dans les établissements hospitaliers" après l'incendie de Jazan, a ajouté le ministre en admettant assumer "personnellement la responsabilité" du sinistre.

Son département a affirmé que toutes les personnes décédées ou blessées l'avaient été par "inhalation de la fumée de l'incendie", indiquant que 57 blessés avaient pu quitter les hôpitaux après avoir reçu les soins nécessaires.

Un précédent bilan de la Défense civile faisait état de 25 morts et de 107 blessés. Le porte-parole de la Défense civile, Yahia al-Qahtani, cité par l'agence SPA, a indiqué que les services de secours avaient été alertés à 02H10 locales (23H10 GMT mercredi).

Sur Twitter, l'incendie a suscité une vague de critiques sur les déficiences des infrastructures dans la province de Jizane (sud-ouest), dont la ville de Jazan est le chef-lieu, notamment des hôpitaux.

"Nous devons être francs. Jizane est négligée par l'Etat" depuis des décennies, écrit un internaute, Ahmed, sur le réseau social.

Un autre internaute appelle le ministère de la Santé à "enquêter sur l'état des hôpitaux dans la région de Jizane, qui souffrent de négligence", alors que certains réclament le limogeage du ministre saoudien de la Santé.

Les civils dans cette région frontalière du Yémen subissent déjà des tirs épisodiques de missiles depuis le territoire yéménite par des rebelles chiites depuis que l'Arabie saoudite intervient militairement dans ce pays en soutien au gouvernement reconnu par la communauté internationale.

En août, 10 personnes avaient été tuées et 259 autres blessées dans un incendie qui s'était déclaré dans un complexe résidentiel relevant du géant pétrolier Aramco dans l'est du royaume saoudien. L'incendie avait été provoqué par un court-circuit dans un parking souterrain, selon la défense civile.

abh-lyn/tm/nbz